Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Les 10 ans de l'iPhone : 4 grandes étapes de la lecture numérique

Clément Solym - 10.01.2017

Lecture numérique - Acteurs numériques - anniversaire iPhone ebooks - ibooks lecture numérique - Apple ebooks lecture


Les 10 ans de l’iPhone laissent songeur : depuis le tout premier smartphone réunissant un navigateur, un mobile et un lecteur de musique intégré, nous sommes allés de révolution en révolution. Rappelons que la révolution, c’est le fait de faire un tour complet et de revenir au point de départ. Mais tentons de passer en revue les grandes évolutions de l’iPhone, côté lecture numérique.

 

Bye iPhone

Jonathan Leung, CC BY SA 2.0

 

 

Winnie l'ourson, le copain de Steve Jobs

 

Il est certain qu’avant l’arrivée de l’iPad, la lecture de livres numériques se résumait aux seules applications dédiées, contenant des livres plus ou moins bien aménagés. L’application iBook coïncidait avec le lancement de l’iPad et s’était offert, pour l’occasion du grand lancement, un partenaire de luxe.

 

Winnie l’Ourson, la démonstration de force de Steve Jobs

 

 

Pourtant, même chez Apple, et plus précisément Steve Jobs, il semble que la lecture sur le smartphone maison n’allait pas de soi. « Steve n’a jamais perçu le Mac ni l’iPhone comme des dispositifs de lecture idéaux. Dans le cas du téléphone, l’écran est plus petit, et pour les Mac, vous auriez eu le clavier, et l’appareil n’aurait pas donné l’impression d’un livre », assurait Eddy Cue, vice-président senior logiciel de la marque à la Pomme.

 

Ikea, tu dégages !

 

La première grande évolution d’iBooks ce fut la disparition des vraies fausses étagères, imitant difficilement le bois, pour basculer vers une dimension flat design. C’est avec la version 3.2 de l’appli, qui fait également librairie, que l’on a découvert un autre monde.

 

La fin du skeuomorphisme pour iBooks

 

 

Fin de l’espèce d’armoire Ikea, bienvenue dans un monde totalement épuré, où les couvertures sont alignées les unes à côté des autres. Ce n’était d’ailleurs le seul changement : précédemment, les livres ouverts affichaient toujours six feuillets, d’un côté comme de l’autre, et ce, quel que soit le niveau de lecture.

 

iBooks, et aucune autre

 

Conscient de son pouvoir sur les consommateurs, Apple décidera finalement d’imposer iBooks sur la mise à jour de son nouveau système d’exploitation, iOS 8. Toute la gamme des produits mobiles Apple était alors concernée, l’iPhone y compris. Un retard comblé, puisque l’OS pour les ordinateurs de bureau, qui était à l’époque Mavericks, disposait déjà de iBooks en natif.

 

iBooks, une application pour les gouverner tous

 

 

« Le fait que l’application ne soit pas intégrée a engendré des démarches inutiles. Cela signifie que seule une fraction de personnes se servant d’Apple ont un accès convenable aux ebooks », notait le distributeur Smashwords. Cette erreur marchande réparée, il n’était plus question de laisser la place ouverte à d’autres solutions – en particulier les applications d’Amazon. L’application iBooks aurait alors connu une croissance d’un million d’utilisateur chaque semaine, avec cette apparition...

 

Un iPhone à l'encre électronique ?

 

Alors l’avenir de la lecture numérique sur iPhone se portera peut-être sur l’apparition d’un nouveau produit, mêlant l’écran LCD à celui que pourrait fournir E Ink Holdings. Autrement dit, la possibilité d’avoir un double écran sur son smartphone, avec une composante à base d’encre électronique.

 

La technologie e-Paper sur iPhone ?

 

 

La rumeur s’est développée en septembre 2016, mais depuis, peu – voire pas – de nouvelles. Certains smartphones comme le modèle YotaPhone dispose déjà de ce double écran. Qui sait ce que réserve Apple ?

 

Évidemment, avec la sortie de l'iPhone 6 +, et son écran plus confortable, la lecture est devenue un peu plus simple. Mais, pour le coup, il faudra se goinfrer de milliers d'ebooks pour rentabiliser cet investissement.