Les Américains, pas vraiment fans des lecteurs ebook

Julie Torterolo - 30.10.2015

Lecture numérique - Usages - Pew Research Center - lecteur ebook - taux de possession


Le Pew Research Center a présenté ce jeudi 29 octobre son étude sur la place des différents appareils technologiques au sein des foyers américains. Alors que 68 % d’entre eux possèdent un smartphone, l’ereader est délaissé : seul un Américain adulte sur cinq en possède un...

 

(Johan Larsson, CC BY 2.0)

 

 

Alors que les Allemands en sont de plus en plus friands — ils auraient acheté pour 95 millions d’euros de livres numériques en 2015 —, la tendance ne semble pas suivre outre-Atlantique. Selon le dernier rapport de l’institut américain, seuls 19 % des Américains déclarent posséder un ereader, tandis que début 2015, ils étaient 32 %. Parmi leurs propriétaires, 22 % sont des femmes, et 15 % des hommes. De même, les « blancs » en possèdent plus que la communauté « noire ou hispanique », précise l’étude. Et assez logiquement, les Américains les plus riches et les plus « instruits » sont plus enclins à acquérir un lecteur ebook. 

 

Cependant, il n’est pas le seul appareil à être en recul aux États-Unis. Les MP3 ou même les consoles seraient aussi de plus en plus délaissés. L’ordinateur portable connaît quant à lui une très légère baisse : aujourd’hui, 78 % des adultes de moins de 30 ans possèdent un ordinateur portable ou un ordinateur de bureau, contre 89 % en 2012. Néanmoins, ce dernier fait partie des appareils les plus stables pour les adultes, tous âges confondus : ils sont 73 % d’entre eux à en posséder aujourd’hui, et ils étaient déjà 71 % en 2004. 

 

Les seuls à littéralement décoller depuis 2010 sont alors, sans surprise, le smartphone et le téléphone portable — que l’étude différencie. Pour le premier, 68 % des Américains — et 86 % des 18-29 ans — en possèdent, contre 35 % en 2011. Du côté des téléphones portables, le chiffre grimpe davantage : 92 % des Américains en utilisent, contre 65 % en 2004.  

 

 

La tablette a le vent en poupe

 

La tablette a aussi profité d'une belle croissance : seulement 3 % d’adultes américains avaient acquis un tel appareil en 2010, ils sont aujourd’hui 45 %.

 

Selon le Pew Research Center, la raison d’une telle hausse des smartphones et du léger déclin des autres appareils, s’explique par leur polyvalence : « Ces changements prennent place dans un monde où les smartphones se transforment en des dispositifs tout usage qui peut aisément remplacer une technologie spécialisée, telle que les lecteurs de musique, les lecteurs de livres numériques et les appareils de jeux ».

 

Les lecteurs se tourneraient-ils alors vers leur smartphone, même pour lire leur ebook ? C’est ce que faisait entendre un article du Wall Street Journal en juillet dernier, expliquant que les éditeurs doivent repenser les livres pour le petit écran. Le cabinet Nielsen, quant à lui, indique qu’en décembre dernier, 54 % des acheteurs d’ebooks avaient utilisé, même un peu, leur mobile. Ils n’étaient que 30 % en 2012. Entre le premier trimestre 2015 et celui de 2012, on assistait ainsi à une croissance de 5 % : 14 % avaient déclaré ne plus lire que sur leur mobile. 

 

La lecture sur mobile, un des appareils les plus répandus dans le monde, est également mise en avant comme une opportunité pour les pays en développement.