Les appareils électroniques waterproof : la fin du livre dans le bain ?

Clément Solym - 13.12.2008

Lecture numérique - Acteurs numériques - appareils - electroniques - waterproof


L'argument que les opposants aux Reader, Cybook et autres Kindle déploient avec justesse est qu'il ne leur permet pas de lire dans leur bain, image d'Épinal ô combien jouissive. Et c'est avec raison qu'ils se méfient de l'électronique et de l'eau, lesquels ne font pas bon ménage. Il serait rageant de perdre toute sa collection d'ebooks sur un geste maladroit. Pourtant, le papier et l'eau ne s'appéricient guère non plus, mais la perte entre un livre qui tombe à l'eau, et une liseuse qui coule devient financièrement indiscutable.

Sauf que les technologies évoluent, alors que le papier reste le même. Cela devient même un argument massue quand des constructeurs d'ordinateurs portables inventent le Rhinobook qui résiste à la tasse de café reversée (General technics)... Bien sûr, personne n'est dupe du marketing d'autant que si l'on assure comme chez le fabricant Dell un portable à 4000 $, le Latitude XFR630, waterproof au point que l'on puisse le plonger dans l'eau et poursuivre sa partie de démineur. C'est encore un peu cher tout de même.

On sera tout autant impressionné par cette vidéo, réalisée par CNet, sur les périphériques, comme les consoles de jeu (et l'on sait quel avenir l'ebook pourrait avoir sur ces plateformes) ou encore les Blackberry (et l'on sait déjà quel avenir l'ebook a sur celles-ci).


Avec des périphériques qui deviendraient complètement étanches et indifférents au contact de l'eau, l'argument ne pourra donc pas supporter les coups de boutoir que les progrès, onéreux pour l'instant, de la technologie sont en train de réaliser. De fait, les liseuses pourraient même devenir l'objet de bain le plus approprié, avec son petit canard en plastique et la mousse qui va avec.

Sauf que les bains, c'est mauvais pour l'environnement. Et électronique ou non, la douche n'a jamais été propice à la lecture d'un livre...