Les autopubliés américains dans les bibliothèques britanniques

Antoine Oury - 19.10.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - autopublication - Royaume-Unis États-Unis - Smashwords Gardners


Le service de publication et de distribution destiné aux auteurs autopubliés Smashwords fait partie des pionniers du secteur : leur présence s'étend à de nombreux territoires anglophones, des États-Unis à l'Australie, en passant par le Canada et l'Inde. Au Royaume-Uni, où la plateforme est déjà implantée, Smashwords vient de s'entendre avec Gardners, pour approvisionner les ebookstores et les bibliothèques publiques. 

 

iRiver Story eBook Reader Review

(Andrew Mason, CC BY 2.0)

 

 

À partir du 22 octobre prochain, les livres des auteurs autopubliés de la plateforme vont voyager : 230.000 titres rejoindront les 400 magasins numériques approvisionnés par le grossiste Gardners dans 32 pays. Par ailleurs, l'accord prévoit un service apporté à 400 bibliothèques britanniques : l'ensemble des titres sera au catalogue, et l'établissement devra payer au nombre d'emprunts. Pour les bibliothécaires, il est possible de fixer un budget : une fois celui-ci épuisé, l'usager se verra proposer l'achat ou l'attente.

 

Les auteurs toucheront 45 % du montant de la vente aux bibliothèques, et 60 % sur les ventes réalisées à travers les boutiques de livres numériques. Des bibliothèques académiques sont aussi concernées, puisque 400 établissements du Royaume-Uni, du reste de l'Europe et du Moyen-Orient pourront ajouter des titres de presses universitaires à leur catalogue.

 

Les livres érotiques publiés sur Smashwords sont exclus du deal, précise Mark Coker, le fondateur de Smashwords.