Les bibliothèques parisiennes passent au RFID

Clément Solym - 19.02.2008

Lecture numérique - Acteurs numériques - RFID - bibliothèque - Paris


La ville de Paris vient d’accepter l’offre du consortium Tagsys-Ident afin d’équiper les 42 bibliothèques de la municipalité avec des étiquettes électroniques RFID (de l'anglais radio frequency identification) pour éviter les vols et mieux gérer les collections.

On retrouvera donc sur tous les livres le même type d'étiquettes que celles présentes sur la plupart des produits d'une grande surface. Bien plus qu'un simple code-barre, le système du RFID se constitue d'une radio-étiquette comprenant une antenne associée à une puce électronique qui leur permet de recevoir et de répondre aux requêtes radio émises depuis un émetteur-récepteur.

Tagsys est le spécialiste marseillais des étiquettes sans contact RFID. Il fournira les infrastructures tandis qu’ Ident s’occupera de la partie logicielle et intégration. Tout emprunt dans les 42 bibliothèques sera ainsi soumis au procédé. L’inventaire total de chaque bibliothèque sera également entièrement informatisé.

Comme dans les grandes surfaces, les bibliothèques seront équipées de portiques de lecture qui détectent la validité du passage d’un objet enregistré. Gare à ceux qui sonneront en passant par le portique…Bien mal leur en aura pris de s’en prendre à la culture accessible à tous…

On n’emportera plus un pan de notre littérature sous le manteau aussi facilement que par le passé. Il va falloir aussi offrir une formation de vigile aux bibliothécaires présents sur le terrain… sans quoi le système va s’avérer caduc…