Les couches culottes disponibles sur Amazon.fr

Clément Solym - 22.11.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - Kindle - France - Garambois


Marc Onetto, un des vice-présidents d'Amazon US, et Xavier Garambois, directeur général d'Amazon pour l'Hexagone, reviennent dans un interview accordée à LeMonde.fr, sur la situation d'Amazon dans notre beau pays. Beaucoup de non-dits, mais quelques raisons d'espérer une amélioration des services du distributeur.

Les deux hommes évitent les questions embarrassantes que leur pose le quotidien Le Monde. Pas question de commenter l'accord Google-Hachette, si ce n'est signaler qu'Amazon est en discussion avec Hachette. Certes, les deux maisons se sont beaucoup parlé ces derniers mois, mais nous étions loin de l'entente fraternelle. De toute manière, pour Arnaud Nourry, PDG de Hachette, la situation est claire : pas d'accord sur l'ebook sans un prix fixé par les éditeurs.

À la question « vous intéressez-vous au site vente privée.com comme la rumeur le prétend », Xavier Garambois évite une nouvelle fois de commenter.

Le Kindle en France, et en français ?

Il est actuellement possible de se procurer le Kindle, mais via le site américain. De plus, la majorité du contenu est en anglais. « Nous n'avons pas d'annonce à faire aujourd'hui » déclarent à ce sujet les deux hommes, tout en rappelant « on a toujours dit qu'un jour on distribuerait tous les livres dans toutes les langues».

De même, lorsque le journaliste demande si l'écart d'offre entre le site américain et le français va se combler, Xavier Garmabois nous illumine : « nous allons progressivement étendre notre sélection hexagonale, c'est une certitude. Vous pouvez désormais acheter des produits de santé ou d'hygiène, comme les couches-culottes sur Amazon.fr. ».

Mais il souligne un point : « mais le commerce en ligne en France n'a pas rattrapé son retard par rapport aux États-Unis, et même au Royaume-Uni et à Allemagne. Même pour les catégories les plus achetées sur le Web, comme les produits culturels, les ventes en ligne ne pèsent encore tout au plus que 10 % du chiffre d'affaires total. Selon un récent sondage, 80 % des Français vont se renseigner sur Internet pour leurs courses de Noël, mais ils ne sont pas encore 80 % à acheter en ligne ! C'est dire si notre marge de progression est importante ».

En clair, achetons plus sur internet, et Amazon s'intéressera à nous. Mais l'offre ne peut-elle pas engranger la demande ? Sans doute, puisque Xavier Garambois avait déclaré il y a peu, dans une interview donnée à BuzzMedia, qu'Amazon continuerait à se battre pour un ebook moins cher que le livre papier.


Amazon inaugurait un centre logistique à Montélimar le 19 novembre. À ce sujet, Marc Onetto signale qu’« il va nous permettre de desservir plus rapidement le sud de la France, Lyon, Marseille. Et de proposer davantage de produits différents, pour l'ensemble de la France ». Tout en soulignant : « Notre ambition, c'est non seulement de livrer le plus vite possible, mais aussi de la façon la plus pratique possible pour nos clients ».

Pour cela, le Kindle dans les magasins français, serait un bon début, non ?