Les différents efforts de développement du numérique en Afrique

Lettres numériques - 11.11.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - Afrique - livres numériques - développement


Pour assurer une meilleure diffusion de la connaissance, mais également lutter contre l'illettrisme, plusieurs opérations ont cours en Afrique. Que ce soit au travers d'ONG ou de sociétés privées, des applications voient le jour, des solutions de dons de lecteurs ebook et bien d'autres. 

 

Avec Lettres numériques 

 

 

 

 

 

 

Comme cela a déjà été évoqué dans deux autres articles de ce dossier spécial Monde, de nombreux projets voient le jour depuis quelques années pour favoriser l'accès à la lecture sur le continent africain.

  • Worldreader

Worldreader, ONG fondée en 2010, avait commencé sa mission en distribuant une cinquantaine de Kindles à 100 étudiants du Keyna.En mai 2013, l'organisation avait distribué 609.000 livres numériques, à des élèves et des enseignants, au travers de 10 projets dans cinq pays africains. Il y a peu et dans le but de simplifier encore l'accès à la lecture dans un continent où les cellulaires sont présents en grand nombre, une application pour mobile a été développée.

 

 

 

 

Elle s'appelle « Worldreader Mobile », elle permet d'accéder gratuitement à des ouvrages numériques. Même si elle touche plus particulièrement les jeunes Africains, cette application est accessible partout dans le monde et concerne plus de 5 millions de téléphones mobiles.

Le site Worldreader est ici.

 

  • Start-Up Yoza Phone Stories

La start-up sud-africaine Yoza Phone Stories a décidé d'offrir, par le biais d'une application sur smartphone également, l'accès à une offre de lecture très touffue, principalement en Afrique du Sud. Selon Steve Vosloo, directeur de Yoza, seulement 7 % des écoles de son pays ont une bibliothèque et 50 % des ménages sud-africains n'ont aucun livre de loisirs. Yoza compte déjà 200 000 visiteurs uniques et compte bien continuer à développer la lecture numérique en démocratisant l'accès aux livres. La plateforme propose des classiques, mais également des productions récentes dans des versions en anglais et dans les différentes langues locales.

 

Par ailleurs, Moustapha Mbengue, chercheur à l'Université de Dakar au Sénégal, a proposé un PowerPoint qui donne à voir un état des lieux, sur le continent africain, de la lecture en général et de la lecture numérique en particulier. Il pointe, entre autres, plusieurs initiatives liées aux ressources numériques proposées dans divers domaines  :

 

  • Aluka

Aluka est une initiative à but non lucratif qui a pour mission de créer une bibliothèque numérique de ressources scientifiques provenant et concernant les pays en voie de développement afin de faciliter la recherche et l'enseignement dans le monde entier. L'aire d'activité initiale d'Aluka concerne l'Afrique.

Aluka sert principalement les communautés de l'enseignement supérieur et de la recherche, aussi bien en Afrique que partout ailleurs, notamment les facultés, les universités, les centres de recherche et d'orientation et les institutions culturelles. Les contenus sont sélectionnés principalement à l'intention des étudiants de premier cycle et de leurs enseignants, le contenu est cependant utile aux étudiants de deuxième et de troisième cycles. Des documents, comme des images haute résolution de spécimens de plantes et des bases de données GIS, se révèlent précieux pour la recherche spécialisée.

 

Aluka travaille également étroitement avec des organismes partenaires en Afrique afin de construire une capacité en numérisation et en utilisation de matériaux en ligne pour l'enseignement et la recherche. Dans certains cas, ceci implique l'installation de laboratoires numériques et la prestation d'une formation technique de scannage et de création d'enregistrements de métadonnées ; dans d'autres cas, Aluka organise des ateliers pour bibliothécaires, archivistes, corps professoral et professionnels du patrimoine sur des sujets traitant de l'imagerie numérique, de la conservation et de l'utilisation en classe d'outils en ligne.

 

  • Droit

Les Nouvelles Editions Numériques Africaines proposent sur CD-Rom une collection de livres numériques en droit africain.

 

  • Domaine médical

Le programme HINARI, mis en place par l'OMS en collaboration avec de grands éditeurs, permet aux pays en voie de développement d'avoir accès aux plus grandes collections de publications en biomédecine et en santé. Jusqu'à 12 700 revues (en 30 langues), 24 900 livres et 70 autres sources d'information en ligne sont à présent à la disposition des institutions médicales dans plus de 100 pays, régions et territoires, bénéficiant à plusieurs milliers de chercheurs et professionnels de la santé, contribuant ainsi à améliorer la santé mondiale.

 

Pour prolonger la réflexion sur l'Internet et la lecture numérique en Afrique et plus particulièrement au Sénégal, vous trouverez ici une interview de Moustapha Mbengue.