Les ebooks de Barnes & Noble expirent en même temps que les cartes bancaires

Clément Solym - 28.11.2012

Lecture numérique - Usages - Barnes & Noble - DRM - carte de crédit


La chaîne de librairies Barnes & Noble commence à s'y connaître en matière de livres numériques : dotée de sa propre gamme de lecteurs et d'une honorable bibliothèque, elle espère rivaliser avec Amazon et limiter les parts de marché du géant... Ce qui ne sera pas chose facile avec des pratiques commerciales aussi étranges : ainsi, une carte de crédit périmée pourrait bien vous priver de lectures...

 


Credit Card

401(K) 2012, CC BY-SA 2.0

 

 

Décidément, le revendeur n'a pas la main heureuse lorsqu'il s'agit de cartes à puces : il y a un mois à peine, le revendeur se faisait ainsi épingler après le hacking de ses terminaux de paiement. (voir notre actualitté) Cette fois, la faute ne revient qu'à Barnes & Noble, et à son utilisation des DRM qui force l'indignation.

 

Une lectrice sur Nook s'est ainsi vue refuser l'ouverture de son livre numérique, acheté quelques mois auparavant sur la librairie en ligne de Barnes & Noble, avec pour seule explication un message lui rappelant l'expiration de la carte bancaire utilisée pour le paiement. « Mais j'avais déjà payé pour lire cet ouvrage. Qui se soucie que la carte de crédit ait expiré ? » s'étonne la malheureuse.

 

Malgré les nombreuses critiques essuyées par les utilisateurs de DRM, les revendeurs ne semblent pas prêts à s'en séparer : tandis que les bibliothèques de prêt cherchent toujours à virer numériques sans restreindre les libertés d'emprunt de leurs usagers, Amazon efface soigneusement l'ensemble des livres d'une cliente, sous prétexte de violation des clauses de territorialité... (voir notre actualitté)