Les ebooks enrichis sont pleins de promesses...

Clément Solym - 20.03.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - ebooks - enrichis - pleins


Si la date de sortie de l'iPad approche à grands pas (le 3 avril aux Etats-Unis), elle nous rend enthousiastes au sujet des livres enrichis. Pourtant ce nouveau type de livre est un véritable casse-tête pour les professionnels du livre. Selon The Bookseller, certains éditeurs tels que Canongate souhaiteraient une négociation des droits distincte, appropriée à chaque média. Une vision à laquelle s'oppose Hachette qui est partisan d'une acquisition des droits dans leur totalité.

Si le prix de 9,99 $ semble s'être implanté dans l'esprit des acheteurs, ces livres enrichis vont devoir être généreux dans leur contenu et dans leur valeur ajoutée pour séduire les lecteurs et les convaincre de débourser davantage pour acquérir de tels objets.

Refusant d'entrer dans ces débats, l'écrivain David Baldacci se concentre pleinement sur le contenu de son travail. Son ebook Deliver Us from Evil annoncé pour le 20 avril, contiendra des photos, des extraits audio, et des vidéos expliquant sa démarche créative. Baldacci entend ainsi se démarquer des autres écrivains, en proposant des bonus facilitant la réception de l'oeuvre.

Maja Thomas, vice-présidente de Hachette Digital, voudrait mettre en application un processus permettant de naviguer simplement du texte aux notes complémentaires d'un simple clic. Pratique. Maja Thomas pense que la liberté d'enrichir le contenu revient aux auteurs et elle rappelle que dans le cas de David Baldacci, « presque tous [les] agents et les auteurs ont été absolument séduits [par cette initiative]. »

Mais comme dans le cas des DVD, il reste de nombreux acheteurs qui se moquent des suppléments.