Les ebooks multimédias et augmentés se multiplient

Clément Solym - 30.07.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - ebook - multimédia - amélioration


Depuis le début d’année, la publication de livres numériques classiques s’accompagne d’éditions mêlant vidéos, photos, et documents supplémentaires. Parfaitement conçus pour les utilisations variées de l’iPad, ces ebooks ressemblent de moins en moins à de simples livres numérisés.

En plus de la couleur qu’apporte l’appareil d’Apple, les livres profitent pleinement de l’aspect tactique en reprenant plusieurs commandes à effectuer du bout des doigts. Alors qu’un léger effleurement de l’écran permettra de tourner les pages, tapoter une icône ou un lien se traduira par le lancement d’une vidéo ou d’une nouvelle fenêtre.

Au point que les maisons d’édition hésitent à lui donner un nouveau nom. Hachette a publié un ebook « enrichi » de David Baldacci, Deliver us from Evil, Penguin une version « amplifiée » des Piliers de la terre de Ken Follett avec force photographies de cathédrales, d’extraits de l’adaptation télévisée et d’une interview. Dernière du genre, Simon & Schuster proposera son Nixonland « augmenté ».

Aperçu d'un bonus de l'ebook les Pilliers de la Terre               

Pour Molly Barton, directrice du développement financier de Penguin, « vous pouvez montrer aux lecteurs le monde autour des livres qu’ils sont en train de lire », et parle de ce nouveau mode de lecture comme un « monde largement ouvert ». Si l’on pourra estimer que ces ajouts sont de l’ordre du gadget, Simon & Schuster mise sur un effet allant au-delà du simple livre illustré. Toute une nouvelle technologie qui ne sera permise que par l'essor des tablettes, l'iPad en tête de file...

Parmi les 27 vidéos que compte l’ebook Nixonland, les développeurs ont intégré le célèbre débat entre Nixon et Kennedy de 1960. Et contrairement à l’avis de Jeff Bezos, l’implantation de vidéo est « modérée » et placée judicieusement afin de ne pas nuire au plaisir de la lecture selon Ellie Hirschhorn responsable numérique chez Simon & Schuster. Si « cela n’est pas approprié pour chaque ebook, cela l’était certainement pour celui-ci », estime-t-elle.

PDG d’une entreprise spécialisé dans ce développement multimédia, Brad Inman a annoncé qu’il travaillait déjà avec 25 éditeurs dans le but de créer ces livres interactifs. La dernière fois qu'une telle amélioration technologique avait été réalisée, le changement de support avait été nécessaire.

L'ebook serait-il à l'iPad ce que fut la VHS au DVD ?