Les extraits des livres de la rentrée, outil marketing peu exploité

Clément Solym - 19.08.2012

Lecture numérique - Usages - maison d'édition - rentrée littéraire - téléchargement d'extraits


L'approche de la rentrée littéraire donne des ailes à certaines maisons, comme nous le fait remarquer un lecteur assidu. Ce dernier, en pianotant sur sa tablette, a parcouru quelque peu le vaste monde de l'iBookstore, et observé les us et coutumes de différentes maisons, pour cette grande occasion, si propice à ce que l'on parle de livres.

 

 

 

Cette fameuse rentrée qui a commencé depuis quelques jours pour certaines maisons, avec des premières publications réalisées ce 16 août (voir en juillet pour les plus précoces), voilà que l'on en propose... des extraits. Évidemment, l'idée est bonne et certaines maisons se sont prêtées au jeu. 

 

Voici un petit relevé de ce que l'on peut trouver chez quelques-uns des éditeurs - liste non exhaustive, bien entendu, effectuée par notre lecteur. Qu'il en soit remercié.

 

Métaillé

Assez jolie mise en page, les extraits sont assez longs.

Quelques dessins, des photos des auteurs et des couvertures, un sommaire détaillé.

Christian Bourgois

Les extraits sont assez longs mais la mise en page est vraiment moche et peu travaillée.

C'es le plus "simple"...

Actes Sud

Les extraits sont assez longs, mais certains livres sont présentés sans extrait.

La mise en page est assez travaillée, il y un texte de présentation, des interviews vidéo et une lecture du texte par l'auteur.

C'est le plus "sophistiqué"...

Gallimard

Pas de vidéo ou d'audio, mais une mise en page soignée et des extraits assez long.

Très agréable à lire mais manque un peu de contenu (les bio sont très brèves)  

 

Tous ces fascicules, présentant quelques-unes des oeuvres de la rentrée littéraire sont gratuitement téléchargeables depuis l'iPad. Avec les termes « rentrée littéraire » ou « rentrée française », il sera facile de les retrouver depuis iTunes ou directement dans l'iBookstore. Bien sûr, cette solution marketing assez simple permet de découvrir quelques-uns des titres à venir, et d'en avoir un avant-goût. 

 

Simplement, l'effort aurait pu être assez simplement prolongé avec un hyperlien permettant la vente de la version numérique (ou papier), pour concrétiser une précommande, ou réaliser directement un achat. Ici, aucune des maisons n'a opté pour cette solution. 

 

Notons également que l'on retrouve les livres de Bourgois et Métailié dans le Kindle Store - mais pas encore sur la boutique Fnac, bien que l'on puisse les télécharger depuis le site KoboBooks.

 

Bien entendu, quatre éditeurs ne font pas une rentrée, et l'on ne peut qu'espérer voir les maisons adopter et généraliser cet outil de communication plus amplement - pourquoi pas dès la prochaine rentrée... en janvier. 

 

 

merci à G. Imbert

 

Erratum : 

Nous ne l'avions pas vu, mais un lien est présent à la fin des extraits proposés par Actes Sud. Erreur corrigée.