Les femmes de 45 ans et plus sont celles qui lisent le plus d'ebooks, selon Kobo

Joséphine Leroy - 25.05.2016

Lecture numérique - étude ebook lecteurs - ebook Kobo romans - ebooks femmes hommes


Une étude sur le profil des consommateurs d'ebooks initiée par Kobo vient de sortir. Et dans l’étude, un chiffre étonnant : les ventes d'ebooks chez Kobo montrent que les trois quarts des lecteurs les plus actifs sont les femmes de plus de 45 ans. La révolution numérique apporte confort de lecture et ergonomie, et cela n'attire pas que les jeunes cadres dynamiques. 

 

Woman reading a book on an eReader

(Per Palmkvist Knudsen / CC BY-SA 3.0)

 

 

La révolution numérique frappe à la porte de tous et fonctionne très bien, malgré ce que l’on pourrait croire, auprès des femmes de plus de 45 ans. Les romans à l'eau de rose et les romans policiers ravissent cette catégorie sociale. 

 

Les femmes représentent 75 % des lecteurs les plus actifs. Les lecteurs les plus actifs tels que définis par l'étude sont ceux qui passent plus de 30 minutes par jour à lire des ebooks. « Ils sont le moteur qui propulse l’industrie », selon les mots utilisés par le PDG de Kobo Michael Tamblyn. 

 

À peu près 77 % de ces lecteurs très actifs (hommes et femmes confondus) sont âgés de 45 ans ou plus. Ils représentent en tout un dixième des 28 millions de clients de Kobo. La tranche la plus importante est celle des lectrices âgées de 55 à 64 ans. Pour Kobo, c’est là la preuve que la lecture numérique est « la première révolution technologique à être conduite par les 45 ans et plus, devant les jeunes générations ».

 

Pour cette génération, il y a « plusieurs avantages » à la lecture numérique : « C’est bien de pouvoir agrandir la police et de n’être pas obligé d’aller en librairie pour trouver le prochain livre à lire. »  Ces lecteurs prolifiques lisaient environ deux livres par mois et achetaient environ 16 livres par an, au format papier. À présent, ils achèteraient environ 60 ebooks par an. 

 

Les genres en tête et dans l’ordre : les romances, les fictions généralistes, les romans à suspens. « Les romances sont en général plus courtes et plus abordables », selon Michael Tamblyn. L’étude renvoie aussi aux conclusions trouvées dans l’étude de Nielsen en 2015 sur les habitudes de consommation des lecteurs. « Dans nos données, en 2015, les femmes âgées de 45 ans et plus représentaient un quart des acheteurs d’ebook et comptent pour près d’un tiers des ebooks vendus en volumes » pour le directeur de recherche de Nielsen. « Ce qui suggère qu’ils achètent davantage d’ebooks, et en nombre plus élevé, que la moyenne. »

 

Dans l’étude de Kobo, les lecteurs les plus accros passent au moins 20 heures par semaine à lire des ebooks, soit environ 3h par jour. Pour une grande partie des lecteurs (40 %), dont beaucoup de jeunes, la lecture se fait rapidement : 10 minutes par jour en moyenne suffisent. 

 

via The Guardian




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.