Les jeunes lecteurs achètent moins d'ebooks que leurs aînés

Julien Helmlinger - 11.12.2014

Lecture numérique - Usages - Nielsen - étude - Comportements d'achat - Marché du livre


Le groupe Nielsen vient de publier les résultats d'une nouvelle étude concernant les comportements d'achat sur le marché du livre. La croissance des ventes numériques serait principalement portée par les titres jeunesse et jeunes adultes, mais, en termes d'acquisitions, les jeunes lecteurs resteraient à la traîne par rapport aux générations précédentes. Ainsi 20 % des ados achèteraient des ebooks, contre 25 % des 30-44 ans, et 23 % des 18-29 ans. 

 

 

Au rang des facteurs susceptibles de justifier cette tendance, les analystes de Nielsen évoquent notamment le fait que la jeune génération, dite des natifs numériques, si elle est davantage sensibilisée aux possibilités offertes par les technologies numériques, elle serait également la plus habituée au principe de consommation locale actuellement en vogue. La préférence de leurs parents pour le papier pourrait aussi entrer en compte.

 

Par ailleurs, sa propension au partage et à l'emprunt de titre, plutôt qu'à l'achat, se prêterait davantage au livre papier qu'à son pendant numérique. Un autre frein à l'acquisition pourrait enfin être dû aux limitations de dépenses touchant leurs cartes de crédit. Autant de facteurs qui donneraient des raisons aux jeunes de se tourner vers les bibliothèques plutôt que vers les détaillants d'ebooks.

 

L'étude indique également que cette jeune génération, dans le cadre de la découverte de nouveaux livres, serait surtout sensible à la recommandation de lectures passant par le bouche-à-oreille. Et par extension, via les réseaux sociaux pour ce qui concerne les jeunes connectés. Un potentiel des plateformes sociales que les éditeurs pourraient mettre à profit pour augmenter la découvrabilité de leurs publications.

 

Le groupe s'est basé sur son enquête mensuelle en ligne, Nielsen's Books and Consumers U.S. Survey. Elle s'appuie sur un panel représentatif de la population américaine, en termes de localisation, d'âge et de genre, composé de quelque 6000 acheteurs de livres. Également sur Understanding the Children's Book Consumer in the Digital Age, autre étude axée sur un panel de 3000 acquéreurs de titres jeunesse, parents comme enfants, observés entre 2011 et 2014.