Les journaux américains se lancent dans les ebooks

Clément Solym - 13.12.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - USA Today - Washington Post - ebook


Le marché du livre numérique est décidément bien encombré ou vivant, c'est selon. Certains journaux et magazines américains viennent d'y faire leur entrée. Il s'agit pour l'instant de USA Today, Time, le Washington Post ou Vanity Fair pour ne citer que les plus connus. Ce n'est certes pas une révolution, mais ces entreprises ont tout à fait raison de profiter du développement du livre numérique.

 

 

O iPad 2 Voltou! E pode ser Seu!

sucelloleiloes, CC BY-NC 2.0

 

 

En effet, ils disposent d'un avantage sur leurs concurrents, celui de déjà disposer des sources importantes de contenu. Par ailleurs ceci ne signifie pas qu'il faut exclure les éditeurs traditionnels de l'équation. Prenons l'exemple du Washington Post. Le célèbre quotidien a mis en place un partenariat avec l'éditeur new-yorkais Diversion Books pour proposer un premier ouvrage. Celui-ci consiste dans les articles originaux de l'affaire du Watergate, avec pour l'occasion une préface de Bob Woodward et Carl Bernstein.

 

Du côté de Time Inc. on a fait le choix du livre de cuisine. C'est en réalité le site MyRecipes.com qui fait partie du groupe à qui est revenue cette tâche. Les ebooks proposés contiennent des recettes qui ont paru dans les différents magazines du groupe. On ne peut pas vraiment louer leur souci de création, mais de toute évidence cela ne semble pas déranger les acheteurs.

 

Les prix de ces livres numériques sont très raisonnables (4 $ pour le livre de cuisine) et le lectorat est déjà habitué à payer pour du contenu payant puisqu'ils achètent les journaux en question ou ont souscrit à des abonnements. C'est là que ce modèle pourrait trouver sa viabilité, ce d'autant plus que le coût de fabrication de ces livres n'est pas très élevé.

 

Aussi, les partenariats entre journaux et éditeurs se sont multipliés ces derniers mois aux Etats-Unis : Cosmopolitan avec Harlequin (voir notre actualitté), Newsweek/Daily Beast  avec Vook. Du côté de USA Today, on a annoncé que le projet serait poursuivi.