Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Les lecteurs ebook, support privilégié au Canada

Louis Mallié - 01.07.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - BookNet - Canada - Usages


Une étude de l'organisme BookNet Canadaintitulée The Canadian Book Consumer 2013: Digital Sales and Trends, révèle que les tablettes de lecture sont de loin le support privilégié pour la lecture numérique pour les Canadiens. En somme, la lecture numérique passerait progressivement dans les usages à travers les supports différents mobiles.

 

 

iRiver Story eBook Reader Review

 Andrew Mason, CC BY 2.0 

 

 

D'après l'étude, les livres numériques achetés seraient donc majoritairement lus sur ereader - Kindle, Kobo, et Nook principalement, -  et ce, dans 53 % des cas, au cours de l'année 2013. L'usage des tablettes numériques pour la lecture, telles Ipad ou Nexus 7 a quant à lui enregistré un recul de 11 %, passant de 34 à 23 % au cours du dernier trimestre 2013.

 

La lecture sur smartphone semble également vouée à se répandre, puisqu'elle a augmenté de 11 %... Un usage qui serait éventuellement plus lié à une classe d'âge spécifique : « Au début de l'année, les répondants au sondage ayant dit lire des livres sur leurs téléphones portables appartenaient majoritairement à la plus jeune tranche d'âge, soit des 18-29 ans. Cependant, fin de 2013 la distribution était plus équilibrée entre les groupes d'âge », indique-t-on dans le résumé du rapport.

 

Par ailleurs, 74 % des personnes interrogées ayant acheté un livre numérique à l'aide de leur téléphone ont avoué acheter plus d'ouvrages sur ce support de par l'accès facilité par les plateformes... Enfin, la lecture numérique sur ordinateur constitue le support le moins employé, représentant à peine 10 % des usages. Entre autres données, on apprend également que le prix du livre numérique a augmenté au cours de l'année 2013 pour atteindre son maximum lors du troisième trimestre 2013 - alors même que le nombre de téléchargements gratuits atteignait son niveau le plus bas.

 

Enfin, on découvre que 16 % des personnes interrogées disent avoir diminué leurs achats du fait de la situation économique difficile, et que 59 % des acheteurs de livres numériques disent alterner sans distinction entre les supports numériques et papiers lorsqu'il s'agit de se procurer une œuvre. 

 

Pour autant, ainsi que le rappelle l'étude dans sa conclusion, il conviendra de rappeler que les livres numériques ne représentent encore « que » 17 % du marché canadien du livre en 2013... un chiffre qui revient à 4,1 % en France, selon le dernier rapport du Syndicat National de l'Édition.