Les lecteurs ebooks se font coiffer par les tablettes

Clément Solym - 04.05.2012

Lecture numérique - Tablettes - ebooks - tablettes - lecteurs ebooks


Le Book Industry Study Group vient de rendre un rapport sur les supports de lecture des ebooks en février 2012. Il apparaît, ce qui confirme la tendance déjà observée, que les lecteurs ebooks sont délaissés au profit des tablettes.

 

Bel objet, multi-usage, ou véritable confort de lecture ? Il y a plusieurs facteurs pouvant expliquer cette préférence pour un objet pourtant cher en moyenne. Et pourtant les lecteurs d'ebooks préfèrent largement ces supports aux lecteurs ebooks. Les lecteurs préfèrent ainsi, dans 24 % des cas, lire leurs ebooks sur des tablettes que sur des lecteurs ebooks. En août 2011, ils n'étaient que 13 %.

 

De nouvelles responsabilités pour les éditeurs

 

 Selon Kelly Gallagher, vice-présidente des services édition chez Bowker Market Research, qui a mené cette étude de front avec BISG, affirme que cette évolution est loin d'être anodine. « Les tablettes vont influer défavorablement sur le marché de l'ebook, car la tablette est un appareil comprenant de nombreuses fonctions, et attirera certainement le lecteur dans des activités non liées au livre, ce qui provoquera une consommation d'ebooks plus lente, et donc une fréquence d'achat moins élevée, contrairement à un appareil seulement dédié à la lecture ».

 

 

 

Chez BISG, on estime que cette étude doit absolument être prise en compte par les éditeurs pour continuer à proposer des contenus non plus seulement adaptés au lectorat, mais aussi au support de lecture.

 

« Il est important que les éditeurs comprennent le passage de lecteurs dédiés aux tablettes multifonctions, car cela leur permettra de livrer une expérience de l'ebook plus riche, plus interactive. Une des forces de cette étude est qu'elle permet de prévoir cette évolution, et préparer les éditeurs à ce que les lecteurs d'ebooks veulent et attendent d'eux à l'avenir », estime Angela Bole, directrice adjointe chez BISG.

 

Les habitudes de lecture en mutation

 

Les tablettes plébiscitées par ce public ne sont pas pour autant des tablettes Apple, mais plutôt des produits concurrents, notamment les tablettes de Barnes & Noble et Amazon. La question du prix est probablement en cause dans ce choix.

 

Une fois l'appareil acheté, cependant, les lecteurs ayant participé à l'étude admettent acheter plus souvent des ebooks. Un phénomène a par ailleurs été observé : les lecteurs occasionnels calquent de plus en plus leur comportement sur les gros consommateurs. Bien qu'ils achètent moins de livres, la part des ebooks dans leurs achats augmente sensiblement.

 

Il est vrai que les lecteurs ebooks tentent eux aussi de rajouter des fonctionnalités annexes à la lecture, comme une connexion internet pour faciliter les achats. Ajoutons en faveur des lecteurs ebooks que ceux-ci sont en général moins encombrants et moins fragiles que des tablettes, proposent un éclairage moins agressif pour les yeux qu'une tablette dotée d'un rétro-éclairage (même si ces paramètres peuvent être facilement réglés), et sont en général moins gourmands en énergie... parce qu'ils ne sont pas conçus pour effectuer autant de tâches que leurs homologues multifonctions.