Les lecteurs pourraient-ils devenir le premier distributeur de livres en France ?

Antoine Oury - 31.03.2016

Lecture numérique - Applications - booxup application android - booxup prêt de livres - particulier prêt livres


À l'occasion de la sortie de la version Android de leur application de partage de livres papier entre particuliers, l'équipe de la société Booxup a commandé une étude pour déterminer quel était le meilleur moyen de trouver un livre. D'après leurs données, la solution de proximité est la plus payante, lorsqu'elle se fait de particulier à particulier.

 

Robin Sappe et David Mennesson (Booxup) - Salon du Livre de Paris 2015

Robin Sappe et David Mennesson, les cofondateurs de Booxup (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Le principe de l'application est très simple : après téléchargement et inscription via Twitter, Facebook ou email, l'utilisateur est invité à scanner les livres de sa bibliothèque pour faire voir aux autres utilisateurs ceux qu'il est prêt à mettre à disposition. À l'aide de la géolocalisation, il peut lui aussi voir les bibliothèques d'utilisateurs à proximité : un petit message suffira ensuite pour convenir d'un échange ou d'un prêt de l'ouvrage qui l'intéresse.

 

« Le prix du livre est un véritable sujet, et il a été identifié par de nombreuses personnes que nous avons interrogées. L'une d'entre elles, qui dispose de très hauts revenus et d'une voiture à 140.000 €, trouvait aussi les livres trop chers ! Les étudiants, les personnes aux revenus plus faibles, n'en parlons pas... » nous expliquait David Mennesson, cofondateur du service Booxup, au moment du lancement de l'application.

 

Réclamée par de nombreux lecteurs, la version Android de Booxup est désormais disponible au téléchargement. L'application rassemble désormais 12.000 utilisateurs, et dispose de plus de 47.000 ouvrages référencés, un chiffre en constante évolution grâce aux scans des utilisateurs.

 

Pour marquer le coup de cette nouvelle version, Booxup a commandé une étude auprès de Jean-Philippe Michel, spécialiste en analyse de données, pour observer la disponibilité des livres dans un rayon de 150 mètres autour de son domicile. « Lors de mon dernier déménagement, j’ai dû me séparer d’une partie de mes ouvrages. Cela m’a fait réaliser que la somme des livres que chacun possède constitue un immense stock et je me suis demandé, statistiquement, à quelle distance pouvait se situer un livre que je recherchais », explique le chercheur.

 

“Le plus grand stock de livres disponible n’est pas accessible”

 

Pour ce faire, Jean-Philippe Michel a étudié au sein de la petite couronne parisienne (départements 75, 92, 93 et 94) le nombre moyen de livres possédés par les différents foyers et l'offre disponible en bibliothèque. Pour ces dernières, il a établi que le fonds moyen d'une bibliothèque municipale, sur le territoire pris en considération, atteint 17.000 volumes.

 

Le chercheur a ensuite utilisé les données du ministère de la Culture, qui a, en 2008, évalué le nombre de livres possédés par foyer. Jean-Philippe Michel a utilisé un chiffre relativement élevé, celui de 90 livres par foyer, quand la valeur la plus haute, dans l'étude du ministère CC, se trouvait dans la catégorie « entre 1 et 30 livres par foyer ».

 

Ensuite, il ne restait « plus » qu'à établir le nombre de livres potentiellement disponibles dans un rayon donné : d'après l'étude de Jean-Philippe Michel, disponible ci-dessous, on pourrait donc trouver jusqu'à 25.000 disponibles dans un rayon de 150 mètres autour de sa position, du moins en région parisienne.

 

Et les cofondateurs de Booxup, Robin Sappe et David Mennesson, de constater : « Lorsqu’on sait que 95 % des livres que l’on a chez soi ne seront jamais réutilisés, on réalise que le plus grand stock de livres disponible n’est pas accessible. »

 

L'étude pourra également être mise en regard d'autres statistiques, comme celle du rapport de l'Inspection Générale des Bibliothèques qui estime que 17 % de la population française n'a pas accès à une bibliothèque de proximité. Une moyenne, à nouveau, mais qui donne une idée des inégalités territoriales en matière d'accès aux livres et à la culture. Un chiffre que Booxup pourra peut-être nuancer avec sa solution de partage.