Les libraires des États-Unis réfléchissent à un lecteur ebook commun

Clément Solym - 13.10.2011

Lecture numérique - Lecteur eBook - librairies - lecteur ebook - États-Unis


La solution est-elle réellement de passer par l'acquisition et la commercialisation d'un nouveau lecteur ebook ? Il serait rudement étonnant de voir le Syndicat de la librairie française proposer son propre appareil de lecture en France. Mais qu'en est-il outre-Atlantique ?


Eh bien l'American Booksellers Association est actuellement en train de réfléchir à intégrer sur le marché un dispositif de lecture, estampillé par ses soins. Oren Teicher, président de l'Association, explique qu'il est actuellement en discussions avec plusieurs sociétés sur ce point.

 

 

En l'occurrence, l'initiative pourrait faire son chemin, et l'appareil se retrouver dans toutes les boutiques des membres de l'association, évidemment.

 

Cependant, l'idée n'est encore qu'à la réflexion, et en somme, le calendrier est encore loin d'être fixé. Pour le client, estime-t-on, l'appareil est tout aussi important que l'accès au contenu. Et pourquoi dissocier l'outil de lecture des libraires qui ont traditionnellement l'habitude de prescrire ces oeuvres.

 

D'autant plus que chez Barnes & Noble, restons aux États-Unis, les apports financiers des appareils de lecture numérique, et de la vente qui y est associée de contenus, a permis de réaliser 277 millions $ de chiffre d'affaires, avec une hausse de 140 % en regard de 2010 sur les douze dernières semaines.

 

Déjà partenaire de Google, puisque l'ebookstore ouvert par le géant est accessible aux libraires indépendants des États-Unis, l'ABA a montré sa volonté de s'ouvrir au livre numérique, pour ne pas laisser le marché s'envoler. (voir notre actualitté) De sorte que même les librairies indépendantes ont connu une augmentation de leurs ventes d'ebooks au cours des 10 derniers mois.

 

En outre, Google eBooks a signé un accord avec le iRiver HD Story, qui dispose d'un accès direct avec l'ebookstore, intégré au lecteur ebook. De quoi donner une première piste... (voir notre actualitté) L'ABA compte aujourd'hui près de 14.000 membres, ce qui donnerait une certaine force de frappe...

 

Contenu et contenant, au travers d'un réseau, cela ressemble pourtant à une bonne idée...


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.