Les maisons d'édition Amazon en France, 'pas à l'ordre du jour'

Clément Solym - 24.12.2012

Lecture numérique - Usages - Kindle Singles - textes court - maison d'édition


Exclusif : Le programme de conquête de l'espace d'Amazon ne passera peut-être pas par l'ouverture de son espace dédié aux textes courts. Mais pour 2013, les internautes britanniques pourront acheter les livres numériques de Kindle Singles ; un catalogue constitué d'ouvrages brefs, pour gens pressés. 

 

 

 

 

Seuls les États-Unis avaient jusqu'à lors accès à ce programme d'édition, et depuis ce 21 décembre, Amazon le propose également aux Britanniques. Les écrivains indépendants peuvent ainsi commercialiser leurs propres textes brefs, à des tarifs allant de 99 £ à 1,99 £. Le catalogue est actuellement constitué de près de 300 ouvrages. 

 

 Les ouvrages du catalogue Kindle Singles doivent contenir entre 5 et 30.000 mots, pour être éligibles à ce programe de publication. En période de crise, il est redoutablement intéteressant, permettant de découvrir des oeuvres régulièrement pour des tarifs particulièrement bas. Et toujours avec 70 % de droits d'auteurs perçus sur la vente des textes. Une nouvelle page de l'aventure Amazon, qui avait que son programme éditorial, Amazon Publishing, s'aventurerait en Europe, à compter du début de l'année 2013.

 

En plus du Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne, pourraient acheter les ouvrages, en anglais, des auteurs commercialisés par le biais d'Amazon Publishing, l'ensemble de maisons d'édition du géant de Seattle. Entre deux couloirs, et questionné sur la question, Amazon France nous assure cependant que la reproduction du modèle américain, un Amazon Publishing France, n'est pas encore à l'ordre du jour. 

 

Pour l'heure, seuls les ouvrages commercialisés en anglais seraient concernés, et le marchand n'allait pas effrayer plus que de raison les éditeurs des différents pays concernés. 

 

« Nous pouvons aller très vite, mais il est important aussi de prendre le temps, et de ne pas aller trop vite. Pour le moment, le marché français n'est pas celui des États-Unis, et en matière d'offre numérique, il est plus important d'aider les éditeurs à numériser, d'opérer un travail pédagogique sur la constitution des catalogue ou encore, favoriser la mise en place d'opérations commerciales, que de lancer des maisons d'édition. Cela n'est clairement pas à l'ordre du jourDe même, il faut expliquer que nous intérêt n'est pas dans la vente de livres numériques à 99 cents uniquement, car la société a aussi besoin de se développer, ce qui paraît compliqué avec une pareille offre... »

 

Pour autant, depuis le lancement du premier Kindle en France, et sans évidemment compter les ventes générées pour les fêtes, on estimerait entre 350.000 et 400.000 le nombre de lecteurs ebook écoulés en France depuis le lancement du premier modèle. Des chiffres impossibles à confirmer, mais tout à fait fiables... A titre de comparaison, Sony avait vendu plus de 500.000 Readers PRS T1 en Europe, entre le mois d'octobre et de mai 2012.

 

Le premier Kindle avait également été commercialisé en France en octobre 2011, mais cet appareil sans écran tactile et particulièrement peu confortable avait rapidement été suivi d'une version plus ergonomique et tactile, justement. Quant à la création des maisons d'édition, déclinées outre-Atlantique en fonction de différents genres littéraires, elle ne devrait pas intervenir non plus au cours de l'année prochaine...