Les manuels numériques redynamisés avec Apple ?

Clément Solym - 03.02.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - iBooks Authors - Université de Rochester - Apple


À l'université de Rochester dans l'État de New York aux États-Unis, l'usage et la lecture de livres et de manuels numériques dans un but académique peine à décoller, malgré le succès des tablettes et des lecteurs ebooks dans le pays.

 

Le développement d'offres de manuels numériques envahit le marché depuis peu, notamment depuis le lancement de l'iBooks Author d'Apple. Il cible les milieux scolaires et universitaires, avec pour ambition de remplacer les sacs à dos et les cartables par des étuis pour tablettes ou iPad.

 

 

 

À la page, la librairie de l'université de Rochester propose l'achat ou la location de manuels et de livres numériques depuis 2004, à des prix similaires des versions imprimées, pouvant également être téléchargées sur le site Internet de la librairie de l'université.

 

Cependant, les étudiants n'utilisent ces manuels et livres numériques qu'en dernier recours, si les les imprimés ne sont plus disponibles, selon la gérante de la librairie de la fac, Maria Ferrante.

 

« Je ne me sers pas de manuels numériques, car j'aime bien surligner et faire des annotations sur mes manuels, ça me permet de mieux comprendre », explique une étudiante Cindy Zu, dans un article publié sur le site Campus Times de l'université, qui n'a visiblement pas encore testé l'iBooks Author possédant ces fonctionnalités (notre actualitté).

 

Malgré l'augmentation très importante des ventes de tablettes (17 millions de tablettes vendus en 2012 ; environ 65 millions en 2011) et de livres numériques (4 % des ventes des livres en 2010 et 14 % en 2011), les ventes d'ebooks et de manuels numériques dans la librairie de la fac n'ont pas changé de manière significative depuis 2010, selon Ferrante.

 

 

 

Cela s'explique en grande partie, car les manuels numériques proposés ne sont pas compatibles avec des lecteurs ebooks tels que le Nook, le Kindle, ou l'iPad, et seulement lisibles sur ordinateur.

 

L'offre d'Apple semble pallier toutes ces critiques d'utilisateurs de manuels numériques (surlignage, annotation, consultation sur iPad, interactivités avec photos, vidéos et images, recherche par mots-clefs).  

 

Certains critiques, tel que le journaliste Chris Maxcer de Mac News World, trouve que cet outil risque de détourner l'attention des étudiants, et que les manuels numériques deviennent au final des outils de divertissement plutôt que d'enseignement.