Les meilleures oeuvres de HG Wells, auteur de L'homme invisible

Nicolas Gary - 13.08.2016

Lecture numérique - Usages - Homme invisible Wells - télécharger livres Wells - science fiction Wells


Le 13 août 1946 disparaissait H.G. Wells, aujourd’hui célèbre pour ses romans de science-fiction. Pourtant, le Britannique né en septembre 1866 a écrit bien plus : ses essais historiques portent sur l’évolution de l’humanité, ou encore sur les changements de nos sociétés. On connaît moins bien son théâtre ou encore ses romans réalistes, mais – fait remarquable pour un Anglais – il fut socialiste, jusqu’au bout des ongles...

 

 

 

La vie de romancier commença pour le jeune HG Wells après un accident sportif : le voici contraint à garder le lit après s’être cassé la jambe. Et Herbert George va dévorer des livres, pour voyager à travers les mondes et les personnages. C’est en 1901 qu’il publiera son premier ouvrage, Anticipations, qu’il présente comme une expérimentation en prophétie. Diffusé sous la forme d’épisodes en revue, ce livre montre des projections parfois justes, parfois erronées : Wells ne parvenait ainsi pas à envisager l’idée que l’on puisse mettre des hommes dans un sous-marin...

 

Si ses premiers textes furent présentés comme scientifiques, ils relevaient pourtant bien de l’anticipation et de la science-fiction. On peut ainsi citer La machine à explorer le temps, La Guerre des mondes ou encore l’île du docteur Moreau et... l’Homme invisible. 

 

La première adaptation au cinéma de cet ouvrage fut réalisée par James Whale, en 1933. Wells participa activement au scénario. Une nouvelle reconnaissance qui interviendra 36 ans après la publication du roman. La suite, Le retour de l’Homme invisible, sortit en 1940. Wells est encore à l’écriture du scénario, mais aux côtés de trois autres auteurs Joe May, Curt Siodmak et Lester Cole. 

 

L’Homme invisible raconte une histoire fantastique : un savant parvient à créer une formule de drogue parvenant à le rendre invisible. Mais c’est au départ pour échapper aux créanciers qu’il se motive à pareille expérience. On peut retrouver là une évidente référence à l’enfance de Wells : son père qui subvenait aux besoins de la famille grâce à ses revenus de sportifs, en grande partie, sera blessé au point d’arrêter toute compétition (dans le cricket). Le train de vie s’achève pour les cinq enfants et leurs parents et une nouvelle existence, plus difficile s’amorce...

 

 

 

Voici quatre des oeuvres majeures à redécouvrir en version numériques

 

 

L’Île du docteur Moreau

 

Unique survivant d’un naufrage, Edward Prendick est recueilli sur une île des mers du sud par un personnage singulier : le docteur Moreau. Il découvre avec effroi que l’île est peuplée de créatures monstrueuses, mi-hommes mi-bêtes, vivant sous la domination de Moreau et de Montgomery, son assistant...

 

 

La guerre des mondes

 

Les martiens attaquent... Voici l’un des premiers classiques du « space opera » en science-fiction moderne. Vous connaissez tous ce grand roman, récemment à nouveau adapté au cinéma. Voici un petit extrait pour vous « mettre en bouche », une vivante description de ces affreux martiens... : « Je voyais maintenant que c’étaient les créatures les moins terrestres qu’il soit possible de concevoir. Ils étaient formés d’un grand corps rond, ou plutôt d’une grande tête ronde d’environ quatre pieds de diamètre et pourvue d’une figure. Cette face n’avait pas de narines — à vrai dire les Martiens ne semblent pas avoir été doués d’odorat —, mais possédait deux grands yeux sombres, immédiatement au-dessous desquels se trouvait une sorte de bec cartilagineux. [...] En groupe autour de la bouche, seize tentacules minces, presque des lanières, étaient disposés en deux faisceaux de huit chacun... »

 

 

 

La machine à explorer le temps

 

Qui ne connaît pas l’intrigue de ce roman ? La terre en l’an 802701 a les apparences d’un paradis. Les apparences seulement. Car derrière ces jardins magnifiques, ces bosquets somptueux, cet éternel été où les hommes devenus oisifs n’ont à se préoccuper de rien, se cache un secret...

 

 

 

L’Homme invisible

 

Le savant Griffin, après 15 ans de recherches et des dépenses qui l’ont ruiné, invente une formule pour devenir invisible. Après avoir fait l’expérience sur le chat de sa voisine, il décide d’expérimenter la formule sur lui même, notamment pour fuir ses créanciers (loyer non payé pour cause de manque d’argent et accusé de vivisection sur le chat de sa voisine ; ce qui est faux). Il devient alors totalement invisible.