Les métadonnées, l'enjeu critique de l'édition

Clément Solym - 05.07.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - metadonnées - qualite - précision


Les méta-données appartiennent désormais aux priorités 0 de l'édition, lorsque quelques années, pas beaucoup d'années, les préoccupations pouvaient encore tourner autour du titre, du nom de l'auteur ou du code BISAC (pour Book Industry Standards and Communications, utilisé dans toute la chaîne pour classer les livres selon leur contenu)...

Mais avec l'augmentation des boutiques en ligne, les métadonnées doivent aujourd'hui être d'une précision redoutable, devenant un outil de marketing pour les éditeurs, un guide d'achat pour les consommateurs, et un élément indispensable pour les distributeurs et détaillants. C'est d'ailleurs eux qui ont débouché sur la création de la norme ONIX, Online Information Exchange, basé sur le standard XML.

ONIX soit qui ne s'en sert pas !

Pour Laura Dawson, PDF de LJNDawson, société de conseil, la valeur accordée aux métadonnées, et la qualité de leurs renseignements doivent devenir une fin en soi. À ce titre, la norme ONIX offre une longue liste de champs que l'on peut remplir pour ajuster au mieux le descriptif de son ouvrage (200 entrées en tout). Ils peuvent également contenir la disponibilité d'un livre, des commentaires, la mention des droits territoriaux, et bien plus encore. Et comme la norme s'est démocratisée, depuis les États-Unis, jusqu'en Europe, elle permet une communication simplifiée entre éditeurs.

Laura, à ce titre, insiste bien : toute métadonnée n'est utile qu'à compter du moment où elle est exacte. Un temps nouveau à passer pour remplir les fameux champs, qui coûte, certes, mais devient essentiel pour bien et mieux vendre ses livres sur le marché actuel. C'est pour cela que d'ordinaire, seuls les grands éditeurs peuvent s'octroyer le luxe d'un département dédié à cette tâche. Les plus petits passent par des sociétés tierces.

Les nouveaux revendeurs problématiques

Si des chaînes comme Amazon et Barnes & Noble ont un système qui aujourd'hui commence à être rodé dans ce domaine, l'apparition de nouveaux vendeurs, comme Apple, introduit une nouvelle complexité, puisque les informations à mettre à la disposition de l'AppStore sont complètement différentes. « Maintenant, il peut y avoir quatre ou cinq prix différents pour un seul livre. C'est une lutte constante pour bien faire les choses, mais il est essentiel d'avoir des métadonnées fiables », explique Andrew Savikas, vice-président du développement numérique chez O'Reilly.

L'éditeur, qui gère lui-même les métadonnées, en sa qualité de diffuseur, pour une douzaine de maisons, connaît particulièrement bien la chanson...



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.