Les oeuvres de MegaUpload effacées sous peu

Clément Solym - 30.01.2012

Lecture numérique - Usages - megaupload - supprimer - données


Après avoir mis le site MegaUpload hors circuit, et surtout hors-ligne (ou hors-circuit, parce que hors ligne), les procureurs américains ont dévoilé la suite de leurs plans. C'est en effet ce jeudi que toutes les données des utilisateurs devraient être éradiquées. 

 

Les autorités fédérales américaines pourraient ainsi faire disparaître les données d'au moins 50 millions d'utilisateurs, explique Me Rothken, qui souhaiterait que l'on n'en arrive pas là. (via Branchez-vous

 

Mais le ministère public entend bien ne pas se laisser dicter quoi que ce soit. Selon ZDNet, « le FBI a bloqué tous les comptes en banque de Megaupload qui ne peut plus payer les sociétés qui fournissent ses serveurs. Ces dernières veulent les recycler pour pouvoir les louer à d'autres, sinon ils perdent des sous ». 

 

 

Difficile, soulignent nos confrères, d'évaluer la quantité de données illégales et de séparer le bon grain de l'ivraie. Il faut en effet rappeler que MegaUpload contenait un certain nombre de fichiers qui n'avait rien à voir avec une violation quelconque du droit d'auteur. 

 

« C'est une chose que de déposer une plainte pour violation des droits d'auteurs, c'en est une autre que de fermer l'intégralité du service de stockage cloud de Megaupload qui compte une part substantielle d'usages non illicites d'un point de vue légal », précise l'avocat du site auprès de nos confrères. 

 

Wait & See..? Si MegaUpload servait en effet de réservoir à fichiers pas franchement licites, il était également un outil de stockage. A ce titre, des livres numériques y circulaient, bien évidemment, et pour certains, des versions gratuites diffusées volontairement par des auteurs pour faire connaître leurs texte et leurs création.