Les opérations combinées de Kobo et de Li Ka-Shing

Clément Solym - 28.04.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - kobo - immobilier - partenaire


Kobo ambitionne de vendre des livres électroniques dans le monde entier, et a investi cinquante-deux millions de dollars dans sa stratégie d'expansion. Le distributeur canadien Indigo Books & Music est le principal actionnaire (notre actualitté).

Mais l'on a découvert que Li Ka-Shing était également l'un des investisseurs de ce projet. Pourquoi l'homme le plus riche d'Asie finance-t-il une société canadienne spécialisée dans la vente de livres électroniques ?

Un homme fortuné, de bonne réputation

Li Ka-Shing est le président des groupes Hutchison Whampoa et de Cheung Kong, laquelle compte des filiales dans cinquante-deux pays à travers le monde, et emploie environ deux cent cinquante mille salariés. À Hong-Kong, Cheung Kong a huit sociétés d'une valeur de neuf cent neuf milliards de dollars locaux. Ce groupe a des activités diversifiées, dans l'investissement, l'immobilier, l'hôtellerie, les télécommunications et les finances, l'énergie, la construction, les médias, la biotechnologie et le commerce électronique. (via Performances Bourse)


Âgé de quatre-vingt-trois ans, Li Ka-Shing est multimilliardaire. Il est né en Chine ; d'abord employé, il aurait créé ensuite une entreprise de fabrication de fleurs, de matières plastiques, puis une société d'investissements immobiliers, cotée en bourse, qui a prospéré, lui permettant d'acquérir Hutchinson Wampoa.

Il a participé à de nombreuses œuvres caritatives et reçu des doctorats honorifiques de l'Université de Cambridge, de l'Université de Calgary au Canada, de l'Université de Pékin, de l'Université de Hong Kong ; il est décoré de la Légion d'honneur.

Une présence planétaire, mais une prédilection pour le Canada


Pour libérer son fils Victor Li, la onzième fortune mondiale a dû verser une rançon de cent trente mille dollars ; depuis, ses enfants sont devenus canadiens. Actionnaire de Facebook, Li Ka-Shing s'est rendu propriétaire des parfumeries Marionnaud et d'Air Canada.

Li Ka-Shing a donc choisi d'investir dans la société canadienne Kobo, concurrente d'Amazon, le groupe américain de Jeff Bezos. Les devises d'Amazon et de Kobo se ressemblent : rendre accessible aux lecteurs « n’importe quel livre, n’importe où, n’importe quand, sur le terminal de leur choix ».

Le catalogue de Kobo rassemble plus de deux millions de livres électroniques et de périodiques, que l'on peut télécharger sur BlackBerry, Galaxy Tab et le lecteur ebook maison. Installé aux Etats-Unis, en Angleterre, au Canada et en Australie, Kobo souhaite envahir le marché européen. Mais Li Ka-Shing a le goût du risque. Même si son groupe Cheung Kong Holdings explore les « nouveaux secteurs d'activité avec un bon potentiel de croissance ».

L'issue du pari de Kobo demeure incertaine ! Mais peu importe finalement à Li Ka-Shing. Dans l'œil du vieillard, on voit de la lumière.