Les résultats d'Amazon : CA en hausse, bénéfices microscopiques

Clément Solym - 27.07.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon - résultats financiers - 2e trimestre 2012


Hier, Amazon s'est prêté à une épreuve qui filerait un choc à toute multinationale qui se respecte : face aux actionnaires, Jeff Bezos, PDG du site de e-commerce, a dû annoncer les résultats du groupe pour le deuxième trimestre 2012. Si le chiffre d'affaires de la boîte est plus qu'honorable, ses bénéfices en feraient rigoler plus d'un, Apple en tête.

 


No Money No Honey

(auteur : JMR_Photography)

 

 

Si le CA se comptabilise logiquement en milliards, avec quelques 12,8 milliards $ accumulés (soit une hausse de 29 %), les bénéfices se limitent à 7 millions $, autant dire une chute vertigineuse de 96 % par rapport au même trimestre de l'année 2011. Les actionnaires n'ont pas caché leur déception, que Jeff Bezos a tenté de minimiser en attribuant ces résultats en demie-teinte à l'acquisition et au développement de Kiva, la société qui robotise ses entrepôts. (voir notre actualitté)

 

Quant à Amazon Prime, qui permet aux abonnés du service (79 $ par an) d'accéder gratis à une sélection de films, musiques et ebooks, Bezos l'a qualifié de « meilleure affaire dans l'histoire du commerce », histoire de désamorcer les critiques qui fusent contre cette proposition attractive pour le consommateur, mais peu lucrative.

 

Que tout le monde se rassure, la société n'est pas vraiment au bord du dépôt de bilan : la stratégie d'Amazon, bien rodée et inchangée, s'est toujours basée sur l'investissement, au risque de grignoter au maximum les marges... Pour la même raison au nom de laquelle le DoJ « défend » Amazon dans le procès de l'entente sur le prix des ebooks : le consommateur d'abord, qui doit pouvoir bénéficier du prix le plus bas... Au risque d'étouffer la concurrence.

 

Le directeur financier d'Amazon a profité de l'annonce des résultats pour dissiper une rumeur tenace : celle d'une livraison le jour même de toute commande passée sur Amazon, qui serait vraiment, pour le coup, dommageable pour les finances du site.