Les risques que présentent les ebooks à prix cassés

Clément Solym - 09.01.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon - Ebook - Kindle


Pour les grands distributeurs de livre numériques, tous les coups sont bons pour attirer le client et surtout le faire rester. Afin de remplir cet objectif, on a vu le prix des readers et des tablettes baisser, ce qui est une bonne chose pour tout le monde. Mais on a aussi vu dans certains cas (pas tellement en France toutefois) les vendeurs pratiquer des prix dérisoires sur certains livres. 

 

 

 

 

Là encore, le client peut se réjouir dans un premier temps. En y réfléchissant bien cependant, on voit que de telles pratiques ne sont pas sans poser de réelles questions sur la nature de l'objet livre. Certains prix sont en effet assez alarmants, pas parce qu'ils sont trop élevés, bien au contraire. Sur le site Amazon UK, on trouve des livres pour Kindle proposés à 20 pence, soit vingt centimes (en Francs), autrement dit pas grand-chose en euros. 

 

Un article du quotidien britannique The Independent mentionne que Safe House de Chris Ewan fait partie des livres à 20 pence. Or, ce n'est pas un mauvais livre, donc ce n'est pas une manière pour Amazon de punir l'auteur en dévalorisant son produit. 

 

Cette pratique s'insère parfaitement dans la volonté d'Amazon de séduire et de fidéliser de nouveaux clients. On imagine que ça marche, puisque le même Amazon propose le même livre en format papier pour l'équivalent de 15 euros. En ces temps difficiles, le choix s'impose de lui-même. 

 

Pourtant, est-ce vraiment une bonne chose ? On est en droit de se poser la question. En faisant ainsi, inutile de préciser qu'Amazon ne fait pas de bénéfice puisque le prix de vente ne recouvre pas l'argent dépensé pour acheter le livre auprès de l'éditeur. Ceci met une pression considérable sur les libraires traditionnels, qui ne peuvent pas vendre à perte. 

 

Et comme l'explique Kate Poole de la Society of Authors, la qualité de l'offre dépend notamment du travail des libraires et des éditeurs. Ce sont eux qui font des choix et des sacrifices qui permettent in fine de trouver les livres qui sortent du lot. Il semblerait malheureusement que le travail d'Amazon dans ce domaine soit assez limité, l'accent étant mis sur les promotions.