Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Les start-up à Francfort : PandaSuite, boîte à outils interactive

Antoine Oury - 11.10.2017

Lecture numérique - Applications - PandaSuite - Foire Francfort 2017 - France Francfort


Les voies numériques restent parfois impénétrables, mais, en 2017, difficile de se passer de certaines technologies : PandaSuite fait partie de ces plateformes qui proposent un service clé en main pour créer un contenu sans avoir besoin de connaître les arcanes du code informatique. L’outil en ligne, sur lequel travaille depuis quatre ans l’équipe de la société fondée en 2008, sera présenté à la Foire du Livre de Francfort pour convaincre les professionnels de l’édition.

 


 

« L’idée est tout simplement de créer du contenu interactif sans avoir besoin de coder, ce qui peut convaincre les graphistes, certes, mais aussi toutes les personnes qui veulent s’exprimer d’une manière différente pour mieux faire passer un message », explique Aude Pilleron, qui fait partie de l’équipe de 5 personnes qui travaille sur PandaSuite. L’outil en ligne propose différentes fonctionnalités et possibilités, gratuites, à l’utilisateur, qui peut ensuite en faire une application iOS, Android ou encore un site HTML5. « Les contenus sont immédiatement créés en iOS natif, Android et HTML5, sans que l’utilisateur n’ait besoin d’intervenir, ce qui simplifie les utilisations ultérieures », souligne Aude Pilleron.

 

Aucune trace de PandaSuite ne subsiste dans le contenu créé, assure la société, et le créateur de l’application peut la rendre payante ou y ajouter des contenus payants à volonté in-app, tandis qu’un composant HTML permet de lier une marketplace au contenu créé. « Nous voulons laisser la création totalement gratuite et accessible à tout le monde », explique Aude Pilleron, « et nous nous rémunérons au moment de la diffusion ». Pour 99 € par mois, PandaSuite propose un hébergement des contenus, des mises à jour intégrées, les statistiques et les notifications push, avec la possibilité d’arrêter l’abonnement à tout moment. Un export du contenu est également possible à travers une autre formule, et d’autres outils sont proposés à différents tarifs.

 

Cette « boîte à outils interactive » a séduit des éditeurs, comme le groupe Flammarion qui l’a utilisée pour créer une carte interactive, ou l’éditeur Jungle qui avait constitué avec PandaSuite un kit interactif distribué sur son site. « Les éditeurs utilisent des occasions de communication pour expérimenter des choses qui pourront ensuite passer dans l’éditorial, s’ils sont convaincus », explique Aude Pilleron. « Il y a un terrain fertile en interne, où le besoin d’interactivité se fait sentir dans des présentations, et les éditeurs se sont emparés de ce que propose PandaSuite. » Une fonctionnalité permet en effet d’envoyer le contenu de manière privée à une seule ou plusieurs personnes, ou encore de prévisualiser le résultat d’une composition avec PandaViewer.

 

D’abord orienté vers la tablette — et essentiellement l’iPad — il y a deux ans, PandaSuite s’est désormais adapté aux smartphones et aux usages en interne, afin d’élargir son marché. Également utilisé en communication, le logiciel s’appuie des les technologies plus récentes comme la réalité virtuelle, les objets 3D, la fonction GPS ou la reconnaissance d’images pour proposer plus de possibilités à ses utilisateurs, notamment vis-à-vis de la relation plus importante établie entre monde virtuel et monde physique. « Nous travaillons aujourd’hui sur des ressources pour simplifier la création, avec des bibliothèques d’essai, des tutoriels, des articles et des vidéos pour accompagner la création ou encore un chat à l’intérieur de l’outil pour répondre aux questions. »

 

Tous les mercredis matins, PandaSuite organise aussi des ateliers de découverte gratuits à Paris, afin de prolonger l’outil logiciel par une relation humaine.