Les très bons chiffres du e-commerce européen

- 23.05.2013

Lecture numérique - Usages - commerce en ligne - vente - marché européen


L'association Ecommerce Europe et GfK publient aujourd'hui les résultats du marché de la vente en ligne, et les premiers chiffres font état d'une croissance particulièrement soutenue. Le continent témoigne d'un développement moyen de 19 % du secteur, avec des pointes de 30 % au sud, et 33 % pour sa partie orientale (Russie, Balkans). Pour la seule année 2012, l'activité des commerçants en ligne génère 312 milliards €. Une ampleur qui s'explique par l'important bassin cible : 529 millions d' Européens (zone géographique) sont internautes, dont 250 ont déjà pratiqué l'achat immatériel.

 

 

 

Aperçu de l'infographie livrée par E-Commerce Europe et GFK

 

 

Le classement par ordre d'importance, du chiffre d'affaires des pays les plus e-consommateurs, établit en première place le Royaume-Uni (96 milliards). Suivi de l'Allemagne (50 milliards), la France (45 milliards), et dans une autre échelle de mesure, l'Espagne (13 milliards) et la Russie (10 milliards).

 

La manne du business en ligne est pour l'heure encore le monopole d'internet, malgré les premiers essais de télépaiement par appareils mobiles dans les grandes villes. Le m-commerce, achat par support de téléphonie mobile, représente pour l'heure 5,5 %, soit 17 milliards €.

 

Malgré un tel moteur, la part de marché de l'économie internet ne représente que 3,5 % sur le produit intérieur brut, mais le chiffre devrait doubler à l'horizon 2016 et tripler d'ici à 2020. Conséquence de cette vitalité sur les secteurs traditionnels de l'économie, on estime à 2 millions les emplois créés par l'écosystème de service au consommateur internaute.

 

En termes de sites, les structures Business to Consumers connaissent une croissance de 20 % annuels, pour un total de 550.000 sites marchands fin 2012. Déjà en 2010, le vieux monde avait pris le pas sur les Etats-Unis en qualité de première zone du monde pour le BtoC. Actuellement, l'Europe totalise 35,1 % du chiffre d'affaires mondiale du secteur contre 33 % pour l'Amérique du Nord.