Les ventes de livres en hausse en Angleterre pour 2012

Xavier S. Thomann - 02.04.2013

Lecture numérique - Usages - Fifty Shades - Livre numérique - Smartphone


C'est l'une des conclusions que l'on peut tirer d'un rapport publié par Bowker Market Research, qui a rendu publics des chiffres précis concernant l'industrie du livre et les pratiques des consommateurs. Plus de livres, mais moins chers. Cette étude a aussi pour mérite de fournir des informations intéressantes à propos de la consommation de livres numériques. 

 

 kindle paperwhite 3G

yto, CC BY 2.0

 

 

Ce qu'il fallait retenir de ces chiffres qui illustrent le marché du livre numérique en Grande-Bretagne, c'est l'absence de linéarité les caractérisant. En effet, si la percée du livre numérique se confirme, les ventes restent assez irrégulières. Pour l'année 2012, la vente de livre numérique représente 11 % du volume des ventes, ce qui correspond à 125 millions £, soit le double de l'année 2011. 

 

Des chiffres encourageants diront certains. Toutefois, en juillet, le volume d'ebooks était de 13 % tandis que pour les fêtes de fin d'année il n'était plus que de 10 %, après un passage par 9 % en novembre. Cette différence s'explique facilement. Le premier chiffre est à mettre sur le compte du phénomène Fifty Shades of Grey, tandis que le second s'explique par la volonté des consommateurs d'offrir des livres physiques à Noël. 

 

De plus, chose plus étonnante, les possesseurs de lecteurs ebook et de tablettes continuent d'acheter des livres physiques. Normal, me direz-vous, sauf qu'ils achètent plus de livres physiques que de livres numériques. La preuve qu'il ne suffit pas de posséder un outil de lecture pour devenir un fervent défenseur du livre numérique. 

 

En revanche, les possesseurs de tablettes achètent en majorité leurs livres physiques sur internet, au détriment donc des libraires traditionnels qui restent des lieux de découverte de nouveaux titres (comme indiqué dans un précédent article). 

 

Enfin, toujours concernant le livre numérique, il est à noter qu'un livre numérique sur vingt est acheté et lu sur smartphone. Ce qui laisse présager d'une évolution possible sur ce marché en pleine expansion, surtout si l'on prend en compte que les écrans sur nos téléphones sont de plus en plus grands.