Les vilaines empreintes digitales, funestes pour le digital user ?

Clément Solym - 26.10.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - traces - doigts - ecran


Les fans sont implacables : les traces de doigt sur un capot d'ordinateur portable peuvent devenir un motif sérieux (si, si) pour ne pas acheter un produit. Alors que dire des écrans tactiles ?

Alors d'abord, on ne le répétera jamais assez : ne mangez pas de chips quand vous tripotez votre écran, sinon, forcément, d'abord vous deviendrez gras comme un testeur de produits, et ensuite, l'écran aussi sera tout gras.


Trêve de bêtises : Evan Butterfield travaille chez E Ink, la société qui fabrique la plupart des lecteurs ebook de la planète. Il raconte sur son blog quelques nouvelles expériences, assez amusantes. Et notamment son grand dépit en découvrant des traces de doigts sur son iPad, choses qu'il ne constate pas sur son Kindle. Et pour cause, l'un est tactile, l'autre a des touches.

Et E-ink info rappelle qu'en effet, la société propose de toute manière un revêtement sur ses écrans, qui est conçu en interne, sous la forme d'une couche protectrice, qui permet de ne pas découvrir de vilaines traces sur son écran.

À lire, le billet amusant d'Evan, sur son blog. De quoi faire réfléchir sur l'expression « mettre sur la main sur... ».