Lettre à PayPal : « Ne censurez pas les livres »

Clément Solym - 09.03.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - PayPal - Smashwords - censure


PayPal, le service de paiement en ligne le plus populaire d'Internet, a été pris en flagrant de puritanisme la semaine dernière lorsqu'il a demandé à plusieurs librairies en ligne adhérentes à son programme de retirer les ebooks érotiques de leurs devantures. Si on regarde le tout d'une « perspective légale » chez Paypal, les critiques fusent du côté des librairies et des lecteurs. Une lettre signée par les plus grands noms vient d'ailleurs d'être envoyée à Paypal.

 

PayPal lui-même a donné le coup d'envoi de la polémique qui le menace aujourd'hui en faisant parvenir le 28 février dernier un courrier à quelques librairies en ligne parmi ses partenaires. La lettre leur donnait l'ordre de retirer les ebooks érotiques « faisant référence à des scènes de viol, d'inceste, de zoophilie ou de relations avec des mineurs » de leur boutique, sous peine de « limiter » les services de paiement sur leur site.

 

L'e-mail aurait été envoyé à plusieurs librairies en ligne, parmi lesquelles Smashwords, Bookstrand et eXcessica, contraintes de s'exécuter. « PayPal nous a donné quelques jours pour nous conformer à leurs exigences, et atteindre leur conformité, faute de quoi ils menacent de désactiver nos comptes PayPal. » (voir notre actualitté) Un ultimatum intenable, qui ne laissait aucune chance à un compromis : « Les paiements électroniques sont l'oxygène du e-commerce et des ebooks, ce qui donne à PayPal, aux banques et aux cartes de crédit un énorme pouvoir  » explique Mark Coker, le créateur de Smashwords.


 

 

Reprochant à PayPal d'utiliser sa position monopolistique pour imposer sa propre vision de la morale, Smashwords a rapidement fait circuler un e-mail détaillant la situation et les conditions drastiques de PayPal. (voir notre actualitté) Le tout était accompagné d'une pétition en ligne intitulée « Halte à la Censure », laquelle a rassemblé 1830 signatures sur les 5000 visées. 

 

Une lettre signée, entre autres, par l'American Booksellers for Free Expression, l'Association of American Publishers, l'Authors Guild, l'Internet Archive et l'Electronic Fondation, devrait bientôt passer sous la porte chez PayPal. Morceaux choisis :

 

« PayPal prend aujourd'hui en otage la liberté d'expression en stoppant la vente de certains récits érotiques. [...] Ses effets pourraient limiter l'accès du public à un certain nombre d'oeuvres légales, conduire des sociétés à la faillite et priver des auteurs de leurs revenus.

 

Les sujets que PayPal veut bannir ont été décrits par la littérature mondiale depuis l'Oedipe de Sophocle et Les Métamorphoses d'Ovide. Et même si l'on peut penser que les livres concernés ne sont pas du même niveau, beaucoup de textes aujourd'hui reconnus pour leur valeur littéraire, historique et artistique ont été rejetés à leur parution. Des livres comme Ulysse ou L'Amant de Lady Chatterley ont été interdits aux États-Unis pour leur contenu sexuel.

 

PayPal et les autres services de paiement sont un maillon indispensable de la chaîne auteur-lecteur, et ils ne doivent pas agir comme une police des moeurs. »




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.