Lettriq ou le jeu qui teste votre vocabulaire sur le net

Clément Solym - 09.01.2008

Lecture numérique - Acteurs numériques - jeu - vocabulaire - internet


Qui a dit que les jeux vidéo rendaient idiot voire agressif....? Cette personne n'a certainement pas joué à « Lettriq ».

Nous avons découvert ce jeu sur internet en version intégralement gratuite (hélas plus disponible depuis le 22 octobre) comme les quelque 25 000 autres inscrits (fin septembre) sur le site http://www.lettriq.com/flash/fr/index.php.
Il rentre dans la lignée des « casual gaming », c'est-à-dire pour faire court, des jeux destinés aux joueurs occasionnels. il s'agit le plus souvent de jeux de réflexions ciblant un public plutôt adulte, souhaitant évaluer voire améliorer son intellect.
Selon, Yoram Moyal, le directeur associé de vocabelum, la société qui l'a développé et édité, c'est « le Tetris des mots ».

On pourrait dire aussi le croisement réussi entre Tetris et le Scrabble.

À votre entrée sur le site, on va vous demander de vous inscrire en donnant votre adresse mail, votre âge, et un pseudo. Ensuite on vous demande si vous voulez jouer à la version anglaise ou bien française. Une fois ces petites formalités remplies, on a droit à une petite explication du jeu. Enfin on rentre dans le vif du sujet, on retrousse ces manches (ou ces méninges c'est comme on veut), on regarde l'animateur, un peu placide, il faut le dire, bien en face, et on attaque la partie.

Si tu veux jouer, réfléchis !

Le principe est simple. Il s'agit de composer des mots, de quatre lettres au minimum, à partir de celles qui se trouvent dans votre grille. Jusque là tout va bien, on sait faire, pas de problème. ;-) Là où ça se corse c'est que les lettres vous sont distribuées au hasard et que plus vous composerez rapidement vos mots, plus elles arriveront vite. Si la grille des lettres est pleine, comme sur Tetris, c'est perdu. Et croyez-moi lorsqu'il vous manque, par exemple, un « E. » pour finir votre mot c'est l'angoisse ! Heureusement le dictionnaire du jeu accepte les formes conjuguées et contient environ 450 000 mots (conjugaisons comprises).
Si vous faites une faute d'orthographe les lettres retournent automatiquement dans la grille.

Pour vous aider dans votre dure tâche, vous pouvez gagner des jokers, au cours de défis, qui peuvent remplacer n'importe quelle lettre. Ces défis ont lieu toutes les deux minutes et si vous y répondez assez rapidement vous pouvez gagner deux jokers. Attention ils ne sont pas simples non plus. Il en existe de cinq sortes. Par exemple, il peut être demandé d'écrire un mot, de quatre ou cinq lettres, mais à l'envers.

Évaluation, un truc de ministres ?

Tous ces efforts de vocabulaire dans le but d'évaluer son « Qil » à savoir le quotient intellectuel lettrique (d'où le nom du jeu, contraction de lettre et de IQ, soit quotient intellectuel en anglais). Pour ce faire il faut que le joueur ait composé au moins quinze mots. À chacun de ceux-ci est accordé un score, calculé suivant les lettres qui le composent, (les plus rares comme l’« Y », le « x » et le « W » par exemple rapportent plus), et suivant sa longueur. Enfin le jeu établit votre « qil » en tenant compte de votre âge. Pour information la moyenne française est de 101.

Enfin, il existe aussi un mode multijoueur qui permet de défier quelqu'un sans se limiter à sa tranche d'âge, puisque le jeu en tient déjà compte pour calculer le « qil ».

Pour réussir à ce jeu il faut donc avoir beaucoup de sang froid, pas mal de vocabulaire et un peu de patience. Cela dit c'est un jeu vraiment amusant, très accrocheur (attention au risque de dépendance), dont la difficulté est évolutive donc doté d'une très longue durée de vie.

Promis à de grandes choses ?

Le jeu vient de sortir sur la DS de Nintendo en version française (mais il est aussi prévu des versions anglaise et espagnole). Cette plateforme est bien sûr la mieux adaptée pour lancer ce type de jeu mais présente une petite faiblesse, l'absence de mode multijoueur. En effet on ne pourra jouer qu'à deux et à la condition d'avoir deux DS et deux cartouches du jeu.

Pour ceux qui ne seraient pas encore convaincus, il existe encore sur le site une version de démo gratuite (en français et en anglais) qui permettra de découvrir le jeu et d'affronter d'autres joueurs mais non d’évaluer son « qil », eh oui il ne fallait tout de même pas concurrencer la DS. Cela dit que les mordus de « Lettriq » qui n'ont pas la mini console de Nintendo chez eux, se rassurent. Une version payante du jeu sur le net est à l'étude, via des portails comme Orange, MSN, Boonty, pour un prix qui devrait tourner autour de 20 euros, avec un mode multijoueur qui promet de merveilleuses joutes verbales. On devrait aussi voir le jeu être développé sur PDA et mobile, dans un avenir un peu plus lointain.

Bref Vocabelum fait une entrée fracassante dans le « casual gaming », avec ce premier titre naît, du rêve de trois hommes, d'un mail bourré de fautes d'orthographe (eh oui, qui l'aurait cru ? Le créateur du jeu n'est pas un fan de « la dictée de Bernard Pivot »…), et d'une idée simple, mais géniale « pourquoi ne pas créer un jeu pour améliorer son orthographe et évaluer son niveau de vocabulaire...?»

Et elle ne compte pas s'arrêter à ce premier coup bien réussi songeant déjà à de nouveaux jeux ludo-éducatifs. À suivre....

Pour approfondir

Editeur : Harmattan
Genre : essais de sociologie
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782296067882

Santé, éducation et usages du corps chez l'enfant

Le dossier de ce numéro rassemble plusieurs textes qui illustrent comment parents et professionnels abordent et répondent ensemble ou séparément à certains enjeux liés à la santé de l'enfant, du nouveau-né au jeune adulte, de l'enfant "bien-portant" à l'enfant en situation de handicap.

J'achète ce livre grand format à 16 €