Lire des histoires enrichies, avant de coucher ses enfants

Victor De Sepausy - 11.11.2017

Lecture numérique - Applications - lecture dormir enfants - coucher enfants livres - applications effets sonores


La cruciale heure du coucher représente un moment important, tant dans la relation de l’enfant à ses parents, que dans l’éveil à la lecture qu’on peut lui apporter. Une nouvelle application américaine, Novel Effects, se base sur des outils de reconnaissance vocale pour produire des effets sonores et de la musique, lors de ces moments de lecture.



 

 

L’objectif de Novel Effects est de créer un pont entre les technologies numériques et le monde de la lecture, afin de rendre plus attrayante l’expérience pour l’enfant. 

 

Elle fournit ainsi une solution interactive, sans que les enfants n’aient à regarder un écran — et qu’ils puissent profiter au mieux de ce que leurs parents lisent. L’application est aujourd’hui accessible en version bêta pour iOS, et compatible avec quelques titres — dont ceux de Beatrix Potter, Ame Dyckman, Dr Suess ou encore Maurice Sendak.

 

Facebook n'a toujours pas tué la lecture de livres,
mais n'aide pas non plus

 

En tout, une quinzaine de livres peuvent profiter de cet enrichissement — et probablement l’application peut-elle réellement apporter un plus durant la lecture. 



 

 

Pour l’heure, le modèle économique repose sur l’affiliation — Novel Effects gagne de l’argent quand les titres sont achetés via Amazon. Mais les discussions ont cours avec Hachette Book Group et d’autres éditeurs pour étendre leurs services à un plus large catalogue. 
 

Aider les parents à trouver du temps pour lire,
plutôt que les culpabiliser...

 

Au moment où des Siri et des Alexa, les assistants personnels d’Apple et Amazon, qui reposent sur une reconnaissance vocale scriptée, sont en vogue, l’outil de Novel Effects est des plus intéressants. (plus d'informations)

Maintenant, pas certain que l'idée soit réellement quelque chose à même de favoriser l'endormissement : les bruitages et ambiances sonores pourraient au contraire stimuler l'enfant. A suivre...