Lire numériquement : ce n'est plus un livre, mais l'histoire est inchangée

Victor De Sepausy - 25.04.2017

Lecture numérique - Usages - lecture numérique ebook - BnF atelier ebooks - livres numériques acteurs


Le livre numérique, le livre dématérialisé, les supports de lecture, les formats, les Kindle-Kobo-Konsorts, l'encre électronique ou les écrans tactiles... Difficile de considérer que tout ce nouveau vocabulaire, ces nouveaux acteurs, relèvent de la lecture de livre, telle qu'on la connaissait voilà encore 10 ans. La BnF propose à ce titre un atelier autour de la lecture numérique – un événement de théorisation et d'approches concrètes.


Kobo Aura One
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

Dans le cadre de ses Ateliers du livre, inaugurés en 2002, la Bibliothèque nationale de France consacre une session annuelle à l’histoire du livre et de la lecture. Le 4 mai prochain, un après-midi de communications ouvert par Roger Chartier et suivi d’une table ronde de professionnels, se propose d’étudier la lecture numérique, ses réalités et perspectives.
 

« Lecture numérique »… L’expression peut sembler presque contradictoire tant la lecture reste encore pour beaucoup associée à la matérialité du papier et à la solidité du livre. Ordinateurs, tablettes, smartphones, et la rapidité de leurs flux audiovisuels, nous en détourneraient. Le numérique vient-il ainsi concurrencer la lecture ou peut-on concevoir une « lecture numérique » ?


Qu’est-ce d’abord que lire ? Se laisser emporter des heures durant par le plaisir d’un roman ? Se plonger dans l’étude d’un essai ? Feuilleter la presse en ligne, visiter des blogs, parcourir la page d’actualité de son réseau social préféré ou faire défiler des textes sur l’écran de sa liseuse, n’est-ce pas encore lire ? Le numérique favorise-t-il seulement le zapping, la dispersion, ou instaure-t-il au contraire des processus cognitifs différents et de nouvelles manières de lire ?


À l’heure où des discours alarmistes déplorent une baisse de la « vraie » lecture, lente et solitaire, cet atelier entend discerner le vrai du faux et s’interroger, enquêtes à l’appui, sur ce que sont réellement les pratiques de lecture sur support numérique.


En quoi le numérique modifie-t-il nos manières de lire et les objets de nos lectures ? Quels sont les nouveaux usages qu’il entraîne ? Et pouvons-nous anticiper les évolutions de demain ?


Telles sont quelques-unes des questions qui seront abordées au cours de cet après-midi de communications qui réunira des spécialistes de différentes disciplines (histoire, sociologie, sciences de l’information, neurosciences), et sera suivi d’une table ronde de professionnels.
 

Lire en numérique : réalités et perspectives


14h : Ouverture

Sylviane Tarsot-Gillery, directrice générale de la Bibliothèque nationale de France
Cécile Rabot, sociologue au Centre Européen de Sociologie et de Science Politique (CESSP), maîtresse de conférences à l’Université Paris Nanterre, responsable du master métiers du livre et de l’édition


14h15 : Conférence inaugurale : La lecture et ses supports
Roger Chartier, professeur au Collège de France, Annenberg Visiting Professor à l’Université de Pennsylvanie, Philadelphie


Nouveaux usages ordinaires


15h : Les différents types de lecture numérique

Claire Bélisle, docteure en psychologie cognitive et ingénieure de recherche au CNRS en sciences humaines et sociales, auteure de Lire dans un monde numérique (Villeurbanne, enssib, 2011)
 

15h20 : Une révolution dans les lectures numériques ? Une enquête sur les grands lecteurs

Gérard Mauger, directeur de recherche CNRS émérite au Centre Européen de Sociologie et de Science Politique (CESSP), auteur de Lectures numériques : une enquête sur les grands lecteurs (Villeurbanne : Presses de l’enssib, 2016)


15h40 : La lecture numérique : approche psycho-cognitive
Thierry Baccino, professeur de psychologie cognitive des technologies numériques à l’Université Paris 8, auteur de La Lecture numérique (Grenoble, PUG, 2015)


Nouveaux usages savants


16h15 : Veille documentaire, sérendipité et économie de l’attention : un travail intellectuel renouvelé : l’exemple de Wikipédia
Rémi Mathis, conservateur à la BnF, président de Wikimédia France de 2011 à 2014


16h35 : La consultation des revues numériques par les chercheurs
Pierre-Carl Langlais, docteur en Sciences de l’information et de la communication (CELSA-Paris Sorbonne)


17h : Usages et usagers d’une bibliothèque numérique : l’exemple de Gallica
Philippe Chevallier, responsable des études, délégation à la Stratégie et à la recherche, BnF


17h45 - 19h15 : Et demain ?
Table ronde consacrée aux moyens mis en place par les professionnels du livre pour s’adapter aux nouveaux usages de la lecture numérique et anticiper les évolutions de demain.
Animée par Denis Bruckmann, directeur des collections à la BnF, avec :
Michael Dahan, président et co-fondateur de Bookeen
Nelly Guisse, directrice d’études et de recherche au CREDOC ;
Samuel Petit, co-fondateur de Sequencity, contributeur au format EPUB ;
Delphine Regnard, chargée de mission pour les ressources en lettres au ministère de l’Éducation nationale.


Pour en savoir plus


Cet atelier du livre, organisé en partenariat avec Master métiers du livre et de l’édition de l’Université Paris Nanterre, aura lieu le jeudi 4 mai 2017 de 14h à 19h30 au Petit Auditorium. L’entrée est libre dans la limite des places disponibles. Le programme complet de la manifestation et les informations pratiques sont disponibles dans l’agenda culturel de la BnF
 

Une bibliographie est disponible : Lire en numérique (avril 2017).