Livre numérique aux Philippines : adapter du domaine public

Clément Solym - 31.01.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - ebook - Philippines - création


Le déploiement de l'offre et les expérimentations numériques ne sont pas l'apanage des pays occidentaux. Ainsi, CNet Asia vient de présenter quelques aspects du développement du livre numérique aux Philippines. 

 

La société Flipside Digital Content produit en effet des ebooks tout à la fois pour le marché local, mais également pour l'international. Depuis une récente annonce, la société a informé qu'elle se lançait dans la publication d'une flopée de nouveaux titres, ou plutôt, la réactualisation d'oeuvres classiques, dans une mouture moderne.

 

En fait, la firme a choisi de puiser dans le domaine public pour augmenter le volume de sa production d'ouvrages numériques. Les titres comme Jose Rizal, The Reign of Greed: El Filibusterismo et Noli Me Tangere et d'autres ne parleront peut-être pas au grand public. 

 

 

Ces textes ont tous été repris et reconditionnés, avec des couvertures nouvelles, pour leur donner une figure plus contemporaine, et parfois avec des illustrations de dessinateurs de comics, comme Manix Abrera et Mike David.

 

Cette décision de prendre dans le domaine public est toujours facile à comprendre : pas de droits d'auteur, pas de contexte éditorial précis... simplement un texte à remettre en forme et en page. Mais en effectuant un travail sur l'animation, comme c'est le cas avec Philippine Folk Tales, on se retrouve face à un livre numérique « qui sera à lire comme un roman graphique animé, avec de belles illustrations », et notamment une traduction en espagnol et en anglais. 

 

L'idée assure Honeylein de Peralta, éditeur en chef, chez Flipside Digital Content explique que ses oeuvres deviennent, sous la main de ses développeurs et équipes, plus accessibles et plus attrayants pour les Philippins modernes.

 

De fait, si l'on trouve aujourd'hui des oeuvres du pays, c'est principalement via Kobo, publié par Penguin Book, ou encore sur application BlackBerry. 

 

Un autre acteur, Vibal Foundation, propose également des oeuvres interactives, en version numérique, toujours s'appuyant sur des textes libres de droit. Un secteur jeunesse que l'éditeur exploite particulièrement, prenant pour parti de considérer que les jeunes lecteurs pourront plus facilement s'intéresser à quelque chose d'animé, la preuve en images...