Livres : Un moteur de prescriptions subjectives par France 3

Clément Solym - 27.10.2014

Lecture numérique - Applications - moteur recommandations - lectures chroniques - Olivier Barrot


L'émission Un livre Un jour, déjà passée dans un univers numérique, avec son programme web Un livre 2.0 inaugure une web-application, destinée à la recommandation de lecture. Poussée par France 3 et Culturebox, elle intervient également alors que l'émission célèbre son 25e anniversaire. 

 

 

 

 

À l'occasion de la 5000e émission d'Un livre Un jour, France TV nouvelles écritures, France 3 et Culturebox proposent la première web-application de recommandation de lecture en vidéo.  

 

La bibliothèque de l'émission s'ouvre avec quelque 5000 chroniques présentées par Olivier Barrot, et fournira à l'internaute de quoi trouver ses futures lectures, avec quatre approches pour le filtrage : genre, époque, lieu et envie. Soit un nombre tout à fait honorable de 200 ouvrages chroniqués annuellement durant 25 années d'émissions – mais qui restera un peu court pour aspirer à de la recommandation efficace. 

 

La méthode est en revanche assez astucieuse pour réutiliser des contenus anciens, générés pour la télévision et apporter de nouveaux services dans le monde web, et donc une autre présence de la chaîne et de ses programmes sur la Toile. 

 

Le moteur de recherche repose sur une approche subjective, certes, mais non commerciale, qui se démarque des solutions algorithmiques de libraires en ligne. « Avec la web-app Un livre Un jour, les algorithmes aux logiques commerciales font place à des critères subjectifs pour fournir un moteur de recommandation ludique : chaque résultat étant le reflet de la personnalité et de l'humeur de l'utilisateur sur le moment », souligne la présentation de France Télévisions. 

 

Ainsi, plusieurs programmations sont possibles, et le moteur de recherche proposera des solutions multiples pour explorer les archives de l'émission – tout en étant capables d'intégrer les nouvelles. Une présentation, en vidéo, bien entendu, est disponible, avant le lancement officiel de la web-app.