Lulu veut entrer en bourse, en passant par le Canada

Clément Solym - 16.03.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - lulu - entrer - bourse


Les bons résultats de la société Lulu encouragent Bob Young, son PDG à viser... une entrée en bourse. Alors qu'en 2008, le chiffre d'affaires a fait un bond de 39 %, l'an passé, il s'est relativement calmé avec un modeste 4 % de mieux, à 31,6 millions $. Que la société attribue à une baisse de l'activité au cours de l'année.

Mais voilà, même pas peur : avec une diminution des dépenses sur les ventes et un marketing renforcé, la rentabilité devrait grimper en flèche et permettre d'arriver à une entrée en bourse.

La société, aujourd'hui basée à Raleigh, en Caroline du Nord, va également faire ses premiers pas dans le secteur de l'impression à la demande au Canada, avec une offre prochainement déployée.

Et en passant par une entrée en bourse dans le pays, cela lui reviendrait moins cher, mais également moins de contrariétés et de contrôle pour l'introduction tant souhaitée.

Ajoutons que Young revendique de forts liens avec le Canada, notamment parce qu'il est propriétaire des Tiger-Cats de Hamilton, de la ligue de football canadienne.

Ben si ça ne tient qu'à cela...

En France, un récent partenariat entre Lulu.com et Jouve va également contribuer au développement de l'impression à la demande.