Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Lutte contre le piratage : La fable du chêne et du roseau

Julien Helmlinger - 02.02.2014

Lecture numérique - Usages - Piratage - DRM - Copyright


L'histoire de la lutte des ayants droit les plus obstinés, contre le piratage, n'est pas sans rappeler une fable de La Fontaine, celle du chêne et du roseau. Avec d'une part ceux qui considèrent le piratage comme une forme de vol, et donnent dans la surenchère de protections bientôt craquées, et de l'autre les partisans de la liberté de l'information qui considèrent le phénomène comme naturel. Ces derniers prônent en conséquence l'adaptation du modèle de l'industrie plutôt que la résistance comme principe.

 

 

Gustave Doré

 

 

Il y a ceux qui consultent des fichiers illégaux pour leur simple avantage pratique, ou encore pour protester contre la main mise des grandes maisons sur l'industrie, voire pour pallier une demande à laquelle ne répond pas le marché... 

 

Mais quelle que soit la cause du piratage, chaque verrouillage d'oeuvre culturelle par le biais de DRM semble toujours finir par céder face au moindre petit malin, tout en nuisant aux perspectives commerciales du titre.

 

De même, la répression des fraudeurs par des poursuites en justice et autres campagnes de diabolisation peinerait à porter ses fruits. En conséquence de quoi la solution la plus rationnelle pourrait bien être de contourner le problème plutôt que de s'y frotter de manière aussi frontale que primaire. À la manière du célèbre roseau qui plie, mais ne se rompt pas.

 

Il s'agirait pour l'industrie de rendre ses contenus licites plus attractifs que ceux que fournissent les plateformes pirates. Une manoeuvre qui pourrait éventuellement se traduire par des efforts pour ne pas empêcher ses clients de bénéficier d'un marché d'occasion, en les rendant propriétaires de leurs biens numériques, ou encore en proposant des offres et services spéciaux, en couplant le papier et le numérique...

 

En ce sens, un article publié chez Forbes suggère au professionnels la mise à profit des bases de données et autres statistiques, pour mieux appréhender les attentes propres à leurs clientèles. 

 

Mais aussi de développer des partenariats originaux tandis que foisonnent les nouveaux acteurs innovants, que ce soit pour créer de l'événement, offrir une diversification complémentaire à son offre de lectures,. Inventer de nouveaux modèles économiques en somme.