Manuels numériques : piratage ou travail en groupe, même punition

Clément Solym - 11.06.2012

Lecture numérique - Usages - manuels numériques - étudiants universitaires - interdiction du prêt


Tandis que les plateformes proposant des manuels numériques - à prix réduits, voire gratuits - se multiplient (voir notre actualitté) et offrent aux étudiants américains la possibilité d'économiser plusieurs centaines de dollars, une proposition de Joseph Henry Vogel, professeur d'économie, fait recette auprès des éditeurs. 

 

Vogel propose d'inclure au cursus des étudiants une épreuve en ligne, dont la note compte bien entendu dans la moyenne de l'année. Or, cette épreuve ne serait accessible qu'après saisi d'un code unique et non réutilisable, code qui serait fourni avec un manuel numérique correspondant. L'achat de ce manuel est donc indispensable, à moins d'être prêt à se priver d'une épreuve. Pat Schroeder, président de l'Association of American Publishers, a évidemment accueilli avec enthousiasme la proposition. Boundless Learning, une plateforme open source qui propose des manuels numériques à prix réduit, a provoqué le courroux des éditeurs il y a quelques semaines. (voir notre actualitté)


 

Study Group at UBC Library

 

Si la mesure radicale va bien évidemment mettre un coup d'arrêt au piratage, elle limite également l'accès de l'épreuve aux étudiants les plus fortunés. Les élèves qui achèteront un manuel numérique de seconde main devront d'ailleurs payer une deuxième fois pour se doter d'un code valable, à prix réduit, mais tout de même : il faudra passer deux fois à la caisse. La location du manuel, elle, ne permettra pas d'obtenir un code.

 

« Les professeurs détournent de plus en plus le regard quand les étudiants sortent leurs exemplaires photocopiés en classe. D'autres encouragent le piratage en laissant les ouvrages en bibliothèque, où ils pourront être photocopiés » explique sérieusement Vogel. En forçant l'achat, les éditeurs vont à l'encontre des résultats des dernières études menées sur le sujet.

 

L'Open Access Textbooks Project, de Floride, a mené cette année un sondage qui a montré que 64 % des étudiants ont déjà renoncé à l'achat d'un manuel en raison de son prix trop élevé. 23 % d'entre eux n'ont pu acheter aucun des manuels requis, pour la même raison financière. Le College Board's 2011 Trends a évalué le budget des manuels scolaires à 1168 $ par an. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.