Martine Aubry et la suppression de l'Hadopi : une idée déplacée ?

Clément Solym - 08.09.2011

Lecture numérique - Législation - aubry - piratage - taxe


La nouvelle proposition de Martine Aubry, en matière de gestion du piratage, a rapidement déclenché la polémique, à l'image de sa dernière saillie sur le budget alloué à la culture. La suppression de l'Hadopi ainsi que l'instauration d'une taxe d'un euro mensuel par abonnement Internet pour la création artistique, une fausse bonne idée ?

C'est du moins le point de vue de la député des Alpes-Maritimes, Muriel Marland-Militello (UMP). Cette dernière note sur son blog que « la dépénalisation du piratage est justement l'un des fondements des lois Hadopi qui mettent en œuvre la pédagogie en lieu et place de la sanction pénale. »



Et, sur la question des 1 €, Mme Marland-Militello reste bien dubitative : « Madame Aubry considère-t-elle que les internautes sont naïfs au point de croire l'ineptie que l'équivalent de l'achat d'un titre de musique par mois pourrait financer la création artistique ? »

Les dernières propositions de Mme Aubry sont bien vite invalidées par Mme Marland-Militello.

Et face à des pratiques de piratage devenues habituelles, il faut effectivement chercher un système généralisé de contribution…afin d'éviter le mot « taxe » qui a toujours de quoi effrayer ! Mais une profonde réflexion sur le sujet s'impose en sortant des divisions simplistes.