Mathématiques : quand apprendre les multiplications devient un jeu

Lettres numériques - 06.06.2020

Lecture numérique - Applications - multiplication tables apprendre - apprendre mathématiques jeu - amuser multiplication


Ah, l’époque des multiplications, cette fameuse année où l’enfant passe des heures à répéter ses tables, parfois non sans mal… L’application Mathemagics s’est penchée sur cette grande épreuve de mémorisation de l’école primaire et a développé une méthode divertissante qui substitue les chiffres par des personnages d’histoires.



 

 

La méthode des nombres personnifiés


Sur Mathemagics, l’application développée par SlimCricket, les nombres sont personnifiés : RamSept, DeuxOreilles, Neufticot, TroisKenstein… Tant de personnages amusants qui vont aider l’enfant à mémoriser ses tables de multiplication grâce à des aventures rocambolesques. La mémorisation d’une histoire, à cet âge, est effectivement plus facile que celle d’un calcul abstrait et de son résultat.


Ainsi, pour 7×9, RamSept invite Neufticot à prendre le thé. Mais RamSept trébuche et casse sa théière. Neufticot apporte alors sa théière en forme de 6 pleine de poussière. En la frottant, en sort un génie en forme de 3. Résultat : 9×7 = 63.
 

Chaque animation dure environ 30 secondes, ce qui peut sembler un peu long, mais le but est de marquer l’enfant et de l’amener à se rappeler rapidement le résultat en voyant les nombres.
 

Entraînement et Jeu


Deux modes sont disponibles : Entraînement et Jeu. L’enfant doit tout d’abord visionner tous les calculs-histoires d’une table pour ensuite pouvoir accéder au menu « Jouer ».




 

Dans la phase « Je joue », les calculs sont affichés avec les personnages. L’enfant doit choisir le bon résultat parmi 3 propositions. Les propositions correspondent aux « nombres dessins » qui figurent dans les histoires. L’enfant n’a donc qu’à se remémorer l’histoire pour trouver la bonne réponse. Ces quiz progressifs permettent de valider l’apprentissage. Dans ce mode Jeu, certaines propositions deviennent peu à peu des nombres non personnifiés, afin d’habituer l’enfant à passer des histoires aux chiffres abstraits.


L’enfant gagne des points à chaque bonne réponse, qu’il pourra ensuite échanger contre une maison et des éléments pour les différents personnages de Mathemagics.

 

En pratique

 

Mathemagics se divise en deux applications, une pour les familles et une app Pro destinée aux professeurs. Ces derniers pourront créer jusqu’à 40 profils par tablette et accéder au suivi personnalisé de chaque élève. Cette application est disponible à la fois sur l’App Store et sur Google Play. Mathemagics est aussi disponible via une plateforme web, avec un essai gratuit de 15 jours.
 




Commentaires
La méthode de création d'image mentale est très efficace, la mémorisation devient plus aisée , quelques explications sur https://zyf.fr
quand on voit ce que peut mémoriser un enfant, je suis toujours surpris de ces ruses. Pour une trentaine de multiplications, on apprend et basta. Jeune J etais passionné par les chiffres et des lettres ,j avais appris les tables jusqu a 30/30 ou 35/35 sans problèmes et j avais trouvé tous les comptes meme les rares ratésdes joueurs des finales.(1978 à 11ans). Et non je suis pas un génie, ca se saurait.
Apprendre par cœur, mon cher Fred ? Mais vous vous voulez avoir toute l'EN sur le dos ? C'est un GROS MOT ! Juste entre faire des DEVOIRS et TRAVAILLER.
Rien de neuf : multimalin l'a fait il y a bien longtemps... C'est juste un plagiat d'un concept qui fonctionne depuis longtemps smile
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.