Mein Kampf fait une (brève) apparition dans l'AppStore

Clément Solym - 09.11.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - Mein - Kampf - apparition


Alors qu'Apple est parvenu à refuser voilà pas si longtemps que cela un dictionnaire, sous prétexte qu'il contenait des mots interdits, en regard des normes d'Apple, voilà que l'on a pu dégoter durant près de 24h une version de Mein Kampf traduite en espagnol, directement dans l'AppStore.

Ce qui est sidérant, c'est que l'application livre était notée pour les 9 +, donc s'adressant aux enfants âgés d'au moins 9 ans... on croit rêver. Mais de même, le sigle nazi qui était apposé directement à côté n'a pas non plus ému les censeurs de l'AppStore. Alors hypocrisie ou gravissime incompétence ?

Le procédé de sélection des applications est en train de bloquer la présence de Toxique, le livre de Françoise Sagan, sous prétexte qu'il contient des dessins de femmes, avec des pubis visibles - oh... mon... dieu... Et voilà que le livre symbole d'Adolf Hitler, détaillant toute sa future politique d'extermination parvient à passer entre les mailles ? Incompréhensible.


Vendu pour 1,99 $, on comprend mal comment le caractère profondément raciste du livre a pu ne pas alerter les robots ou les hommes qui sont derrière l'AppStore et que Ricardo Reyes, le vendeur, ait pu réaliser ce tour de force. Bien sûr, selon les chiffres de la firme de Cupertino, 40 employés examinent 8500 applications chaque semaine et 85 % d'entre elles sont validées sous deux semaines, voire moins. Bien sûr, depuis 2008 que l'AppStore fonctionne, près de 200.000 applications ont été examinées...

Mais enfin, se dire que Mein Kampf passe au crible de l'analyse, on tombe des nues. Selon Tech Crunch, qui fait partie des sites ayant découvert ce paradoxe, il se pourrait que la version étant en espagnol, elle ait pu échapper à la vigilance des gardiens. Mais dans tous les cas, cela montre une fois de plus qu'Apple a définitivement besoin de mettre au clair son approche et sa sélection des applications.