Michael Serbinis laisse la place de PDG de Kobo à Takahito Aiki

Clément Solym - 05.02.2014

Lecture numérique - Lecteur eBook - Michael Serbinis - PDG de Kobo - Takahito Aiki


Ne l'appelez plus directeur général de Kobo : Michael Serbinis vient de démissionner de son poste, avec effet immédiat de la décision. C'est Takahito Aiki, ancien PDG de Rakuten, la maison mère de Kobo, qui le remplacera. Une fin de carrière pour Serbinis, qui avait porté et dirigé l'entreprise depuis ses débuts en 2009. Il conservera cependant son statut de fondateur, et le poste de vice-président.

 

 


 

 

Rakuten, société de e-commerce japonaise, avait racheté Kobo à la chaîne de librairies canadiennes Indigo Books & Music, en novembre 2011, pour un montant de 315 millions $. Aiki devrait maintenant déménager au Canada pour prendre ses fonctions au sein de l'entreprise, au siège de Toronto, rapporte le Financial Post.

 

Dans un communiqué, Serbinis se réjouit « que Takahito soit le nouveau PDG de Kobo, et j'ai hâte de mener les projets futurs avec lui ». Du côté de Rakuten, on souligne que Taka, de son petit nom, va apporter toute son expérience dans l'accompagnement de la société. Quant à l'intéressé, il est heureux, manifestement, de travailler pour l'une des marques les plus importantes, et « un véritable innovateur dans la lecture numérique ».

 

Taka dirigeait jusqu'à présent une des filiales télécommunication de Rakuten, Fusion Communications, spécialisée dans les services de VoIP, service opérationnel dans une dizaine de pays. 

 

Au cours des prochaines semaines, les deux hommes assureront le développement de la nouvelle stratégie, clients, éditeurs et autres partenaires. Dans son communiqué, Kobo assure avoir plus de 18 millions d'utilisateurs à travers 190 pays, avec une librairie de 4 millions de livres dans 68 langues.

 

En France, Kobo, qui avait un partenariat avec Fnac décidait en décembre 2013 d'élargir la liste de ses revendeurs, en signant avec Pixmania, Cora, Casino, Auchan et Boulanger.