Microsoft coupe le service Reading de Nokia : finis, les livres

Nicolas Gary - 12.11.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Microsoft ebooks - livres numériques lecture - numérisation ouvrages


La firme de Redmond avait pourtant tenté par de multiples portes d'entrer dans le monde des livres. Le géant avait même passé un accord avec Yahoo et Amazon, contre Google Books, en prenant part à l'Open Books Alliance, en août 2009, mais son implication remontait à bien plus loin. Il y avait eu de la numérisation, la création d'un format de livre numérique, et bien d'autres, jusqu'à l'investissement dans la plateforme du libraire Barnes & Noble. Mais là, tout semble se tarir. 

 

 

 

 

En 2000, le Microsoft Reader faisait ses premiers pas, mais après douze années d'exploitation, finalement, il était arrêté, n'ayant pas réussi à prendre le pas de Windows Mobile. Si la firme n'a jamais développé son propre lecteur ebook, Nokia s'était lancé dans la création d'une application de lecture début 2012 – qui ne connut aucune mise à jour durant les deux années qui suivirent son lancement. 

 

En décembre 2013, Nokia était rachetée, pour 5,4 milliards $ par le bienheureux Microsoft, mais là encore, rien n'a suivi pour les clients. Surtout qu'entre temps, la société avait décidé d'investir dans les outils de Barnes & Noble, en injectant 300 millions $ pour le développement de la plateforme Nook, que le libraire tentait déjà d'abandonner. Trop coûteuse, et surtout, difficile à rentabiliser face à la suprématie d'Amazon. 

 

Dans un récent email, envoyé aux clients de Nokia, la firme vient d'annoncer aux usages qu'ils ont désormais jusqu'au 31 décembre pour télécharger leurs livres numériques. Passée cette date, l'application sera inutilisable, pour acheter ou télécharger des ebooks, et ceux qui n'auront pas été sauvegardés disparaîtront dans les limbes. « Les données spécifiques à Nokia Reading seront supprimées. Votre compte Nokia restera cependant actif, et les données associées – y compris votre numéro de carte de crédit – continueront d'être stockées en toute sécurité par Nokia ». 

 

Nokia Reading, Késako ? : Mobilité et lecture numérique sont au cœur de Nokia Reading, présenté en février dernier, durant la Mobile World Congress 2012, qui se déroulait à Barcelone. Prévu pour la Russie, puis le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Italie, la France et l'Espagne, il fonctionnera sur les différentes déclinaisons du smartphone Lumia (800, 710, 610 et 900). Un outil de lecture supplémentaire, certes, mais qui s'appuiera sur le cloud pour le stockage et la consultation des livres. Et qui offrira évidemment une solution d'achat d'ebooks. (voir notre actualitté)

 

Cette fin de service n'est pas étonnante, mais ce qui l'est plus, c'est la fin de message où Microsoft encouragerait presque à aller voir la concurrence. Ainsi, « il y a beaucoup d'autres applications de lecture numérique, comme Kindle et Audible qui sont disponibles dans le Microsoft Store », sans même souligner les outils Nook. Or, l'application Nook for Windows est censée être disponible depuis fin novembre, dans 32 pays, et cette solution n'avait rien d'anecdotique : depuis que Microsoft a injecté des centaines de milliers de dollars dans la coentreprise, Nook Media LLC, en partenariat avec Barnes & Noble, l'objectif est de propulser les services. L'application Nook pour Windows 8.1 est proposée dans le Windows Store, et pourra s'installer sur toutes les tablettes estampillées Windows. 

 

Les raisons avancées pour expliquer l'arrêt de Nokia Reading n'en sont pas moins difficiles à avaler : « Le service a atteint sa maturité, et nous avons pris la décision qu'il ne devait plus être disponible au téléchargement. » Confus, vraiment ? Ou extrêmement explicite sur l'avenir de la lecture numérique chez Microsoft ? (via Windows Central)

 

Pourtant les développeurs de Windows 8.1, en décembre 2013, assuraient encore que la presse et le livre faisaient partie des secteurs de recherche. Mais il se passe tant de choses en une année... D'un autre côté, qui se souvenait que Nokia disposait d'un service de lecture numérique ?




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.