Microsoft invite des écrivains de SF à écrire l'avenir... de ses produits

Clément Solym - 17.11.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - Microsoft auteurs - SF avenir - produits technologie


L’histoire est ancienne : réunir des auteurs de science-fiction pour qu’ils inventent l’avenir. Mais chez Microsoft, comme l’avenir est toujours source de bugs, on préfère inviter les auteurs à écrire des livres. Et pour ce faire, la société les a réunis dans l’un de ses laboratoires de recherches. Ils étaient neuf à l’entrée – et selon les autorités, neuf à en être sortis...

 

 

 

Microsoft, géant du logiciel informatique, à qui l’on doit Windows, entre autres joyeuses raisons de croire que l’humain garde le sens de l’humour, Microsoft, donc, a ouvert ses portes. En réunissant les neuf auteurs de SF les plus en vue du moment, la société a demandé qu’ils rédigent un ouvrage collectif, composé de neuf récits. 

 

Future Visions : Original Science Fiction Stories Inspired by Microsoft, est désormais disponible gratuitement au téléchargement sur toutes les plateformes en mesure de distribuer des ebooks. 

 

Les histoires racontées couvrent tous les champs actuels, de l’informatique quantique en passant par les nano technologies... Bref, un bon livre de science fictionnelle, avec de solides bases pour inspirer... les ingénieurs de la firme. 

 

En effet, si la littérature ou le cinéma ont longtemps servi de creuset à des développements scientifiques, Microsoft veut qu’interagissent création et technologie. Et surtout, produire des textes qui se servent des produits actuels, voire à venir, de l’éditeur. 

 

Chaque auteur était autorisé à choisir ce qu’il désirait dans le laboratoire, et l’utiliser dans son récit. Ainsi, dans l’une des histoires, on retrouve des policiers avec des HoloLens, les Google Glass de Microsoft, pour mener leurs enquêtes. 

 

Manifestement, chaque auteur a donné le maximum pour explorer des pistes tout à la fois réalistes, et réalisables, quand bien même leurs prémisses ne sont aujourd’hui pas tangibles. 

 

Future Visions, l’initiative plus globale montre également que le thème commun choisi est celui des relations que l’humanité entretient avec les machines, et la technologie. Mais loin des HAL de A Space Odyssey, les auteurs semblent plutôt enclins à déployer des mondes où la technologie a des impacts – comme l’analyse prédictive, ou l’intelligence artificielle. 

 

Dans sa préface, Harry Shum, vice-président exécutif de la R&D chez Microsoft, pose la question : « Est-ce la science-fiction qui influence la science, ou la science qui influence la science-fiction ? » Et d’ajouter : « Sous l’impulsion de la science et de la SF à mon époque, ma génération de chercheurs et d’ingénieurs a grandi en se demandant ce qui arriverait ensuite. Aujourd’hui, bien des années plus tard, nous réalisons beaucoup de choses dont nous rêvions enfants. »

 

Elizabeth Beat, David Brin, Nancy Kress, Greg Bear, Ann Leckie, Seanan McGuire, Jack McDevitt et Robert J Sawyer, ont pris part à l’ouvrage. Amusant : personne n’a voulu écrire sur Windows 10. 

 

Des éditions imprimées limitées à 50 exemplaires seront mis en vente à partir du 1er décembre... pour 50 $.