Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Movellas, le site qui fait écrire et lire les adolescents anglais

Antoine Oury - 04.02.2014

Lecture numérique - Usages - Movellas - alphabétisation - jeunes


Comme pas mal de pays occidentaux, et la France avec, la Grande-Bretagne fait face à un désamour pour la lecture et l'écriture, particulièrement visible chez les jeunes. Les raisons sont difficiles à déterminer (manque de temps, d'argent, d'intérêt), mais les solutions existent, et permettent de combler cette carence. Le site Movellas a ainsi reçu un bon accueil des jeunes, et les éditeurs gardent à présent un oeil sur ce vivier de futurs auteurs.

 

 

 

 

C'est une étude de l'OECD qui a attiré l'attention sur ce problème social : la lecture, l'écriture et l'alphabétisation de la jeunesse occidentale sont en régression, ce qui ne laisse rien augurer de bon à l'âge adulte. En octobre 2013, l'Angleterre apparaît ainsi en 19e position pour l'alphabétisation de ses jeunes entre 16 et 24 ans, tandis que la France ne fait guère mieux, en 14e position.

 

Et les données disponibles pour l'ensemble des adultes confirment cet état de fait : les places sont cette fois inversées, avec l'Angleterre en 14e position, et la France à la 20e place. Une déliquescence que les pouvoirs publics se doivent d'inverser, mais la solution pourrait venir de plateformes privées, au concept porteur.

 

Movellas propose ainsi aux internautes, jeunes si possible, d'évoquer leur passion, de la raconter, de la décrypter ou simplement de la présenter. Comme l'indique son nom, Movellas met l'accent sur les textes courts (les novellas), et une solide communauté d'auteurs, reliés à travers un réseau social. Les quelque 200.000 utilisateurs publient leur texte, mis en valeur à mesure de leur popularité.

 

Et le site met en avant des résultats positifs auprès de ces derniers : 50 % d'entre eux assurent redécouvrir le plaisir de la lecture, 70 % celui de l'écriture, quand 20 % de ces 200.000 individus sont éligibles pour des repas scolaires gratuits, signe d'appartenance à une catégorie pauvre de la population. 

 

Alors, certes, les plus exigeants pourront arguer qu'écrire sur le groupe d'ados One Direction n'élève pas les jeunes esprits, et que les textes relèvent plus des élucubrations pubères que d'un travail littéraire. Mais ce n'est visiblement pas l'avis des éditeurs eux-mêmes : Penguin Random House a déjà publié deux écrits publiés en aval sur Movellas.

 

Le site a reçu 175.000 £ de la part du fond d'investissement de Nesta, une agence caritative pour la lecture et l'innovation.