Nintendo mise à nouveau sur la lecture numérique sur DS

Xavier S. Thomann - 04.07.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - Nintendo - WiiU - 3DS


Plusieurs médias japonais ont annoncé que Nintendo allait lancer un ebookstore pour sa console, la 3DS. Seuls les livres pour enfants seraient concernés pour l'instant, le Japonais visant un public d'école primaire notamment. Logique, puisqu'au pays du Soleil Levant, ce public est particulièrement friand de la console. 

 

 NINTENDO® 3DS (hardware)

Nintendo 3DS,

mattjerome_88, CC BY 2.0

 

 

L'ebookstore ne viserait donc que le marché japonais pourr l'heure. Or, ce secteur est encore relativement vierge, et attend les acteurs qui vont le structurer. On comprend d'autant mieux pourquoi un Nintendo souhaite tenter sa chance. D'autant que le livre numérique a connu une très forte croissance. Le marché de l'ebook serait de 72,9 milliards de yens pour l'année 2012, avec une croissance de 15,9 % par rapport à 2011, à 62,9 milliards ¥. La croissance est facile à constater selon le tableau suivant. En 2017, les analystes prévoient que l'on basculera sur un montant de 239 milliards ¥, selon l'institut de recherche japonais Internet Media. 

 

Pour l'heure, on sait qu'au moins un éditeur est de la partie. Il s'agit de Dai Nippon Printing. Du reste, pour le lancement de la nouvelle plateforme, l'eboostore ouvrirait avec 300 titres et des prix oscillants entre 700 et 800 yens, soit entre 5 et 6 euros pièce. D'aucuns estiment que la volonté de Nintendo de s'installer sur le marché du livre est uniquement liée au besoin d'accroître ses revenus et ne résulte en rien d'une nouvelle orientation stratégique. Dans le même ordre d'idée, quoi que la rumeur soit plus floue, il s'agirait de mettre en place une plateforme similaire pour la WiiU. 

 

Enfin, reste une question : celle de la qualité de lecture sur la 3DS. Pas sûr que l'appareil soit le plus adéquat pour la lecture. De plus, la concurrence avec les smartphones sera rude. Pourquoi lire sur une console alors que de nombreux téléphonent remplissent aisément la tâche ? Il faudra que Nintendo apporte une véritable valeur ajoutée (contenus enrichis notamment) pour tirer son épingle du jeu. 

 

Nintendo et la lecture numérique, une vieille histoire

 

L'annonce confirme l'intention du groupe de se tourner vers d'autres formes de loisirs, et depuis 5 ans sur la lecture numérique précisément. L'association des consoles mobiles de la marque et la lecture sur écran remonte à 2008 mais n'a pas encore connu de concrétisation pérenne. Il ya  cinq ans, HarperCollins s'essayait à un partenariat avec le lancement en Europe d'une cartouche pour DS contenant 100 de ses classiques. Un épiphénomène commercial qui cachait une tendance un peu plus large à la création de programmes amateurs – les homebrews - dévolus à la lecture numérique.

 

Plus récemment en 2010, le modèle Dsi XL devait devenir « un sérieux rival pour les lecteurs d'ebooks plus onéreux », notait le Times Online de par sa capacité de stockage plus grande, confirmant quelques échanges de mails du concepteur avec Teleread. Il fallait comprendre entre les lignes que la plate-forme japonaise se voulait une alternative aux Kindle pour la lecture numérique, en plus d'une console pour le marché européen. L'idée a beau surprendre elle apporterait des solutions à la conjoncture actuelle pour le créateur de la Game Boy. Et surferait sur le dynamisme du marché de l'ebook sur l'archipel avec une croissance du secteur de 270 millions.

 

L'an passé, des annonces avaient circulé sur l'ouverture d'une librairied' e-manga pour le papa de Mario,  eBookstore Anywhere, mais n'avait pas donné de suite concrète. C'est le diffuseur Librica, déjà sollicité pour des interfaces consoles qui devaient opérer le portage. Mais rien ne permet pour l'heure que le nouveau projet de lecture numérique réunit les deux acteurs.