Nokia et Microsoft partenaires sur la téléphonie ?

Clément Solym - 06.02.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - nokia - microsoft - windows


Les livres font face depuis plusieurs années à des entreprises qui dépassent de loin les milieux éditoriaux. Des monstres de la high-tech qui s'attaquent frontalement aux éditeurs de contenus, afin d'enrichir leur offre.

Dans ce contexte, deux problématiques se posent : d'un côté, la partie matérielle, de l'autre celle du software - en l'occurrence, le système d'exploitation. Sur ce secteur, les acteurs sont puissants : Google avec Android, Apple avec iOS, BlackBerry avec... BlackBerry... Et puis Microsoft qui veut imposer désormais Windows Phone 7 et Nokia, qui persiste avec son écosystème Symbian.

Microsoft peine à imposer son WP7, les rapports montrant même que quelques couacs techniques apparaissent.


Ce qui n'a pas empêché Amazon de sortir illico son application Kindle for Windows Mobile, dans l'idée de toujours gagner des plateformes sur lesquelles lire en numérique. Nokia, de son côté, n'est pas l'un des acteurs majeurs de la course à la lecture numérique.

Cependant, le Finlandais n'est pas vraiment le dernier dans le domaine de la téléphonie. Andy McNab, fondateur de la société GoSpoken, service de lecture pour mobiles, nous l'avait souligné : « De nos jours, personne ne sort de chez lui sans trois choses : ses clefs (heureusement...), son portefeuille et son portable. Les livres sur mobile permettent à nos clients de lire quand ils ne peuvent pas prendre un livre avec eux, ou qu'ils ne souhaitent pas en transporter un. »

Dans ce contexte, s'intéresser à un possible rapprochement entre Nokia et Microsoft paraît des plus naturel. Surtout si l'on croise d'une manière ou d'une autre l'accord passé entre le moteur Bing et Gallica, pour assurer le référencement des oeuvres numérisées. (notre actualitté)

En outre, Google est désormais passé devant Nokia en termes de parts de marché sur smartphones. « Avec 32,5 % du marché, Android passe premier du secteur, devant Nokia qui reste encore tout juste au-dessus des 30 %. Apple se place troisième, avec 16 % quand celle de BlackBerry s’octroie 14,4 %. Microsoft ne fait qu’un tout petit 3,1 %. » (notre actualitté)

Le 11 février prochain, il se pourrait qu'une annonce bouleverse quelque peu l'écosystème actuel, avec une alliance annoncée entre Nokia et Microsoft, qui déboucherait alors sur des produits Nokia, tournant sous l'OS Windows Phone 7. Avec près de deux millions de mobiles équipés de ce système, Microsoft aurait tout autant intérêt à cette alliance pour conforter sa position... (Via New York Times)