Nos lecteurs ont du talent : "Prendre le pouls des lecteurs"

Antoine Oury - 17.06.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - nos lecteurs ont du talent - chemin vert - Jean-Baptiste Ducournau


Quelques mois après un premier essai consacré à la littérature générale, le concours Nos lecteurs ont du talent a récidivé en concentrant cette fois son attention sur le polar. Jean-Baptiste Ducournau et son texte Lucifuges ont été choisi par un jury de libraires, lecteurs et éditeurs, accompagné par dix autres textes qui seront publiés en fin d'année. 

 

Camille Mofidi (Kobo Writing Life) et Jean-Baptiste Ducournau (Prix 2014 Nos lecteurs ont du talent)

Camille Mofidi (Kobo Writing Life) et Jean-Baptiste Ducournau (Prix 2014 Nos lecteurs ont du talent)

(ActuaLitté, CC BY-SA 2.0)

 

 

Les quelques 200.000 contacts du fichier client de Place des Éditeurs, sans compter ceux de Fnac et Kobo, ont été sollicités afin de participer au concours, en tant que participants ou jury de ce prix littéraire tourné vers le numérique. Un support qui permet tout d'abord une publication rapide, dont bénéficie dès aujourd'hui Lucifuges, le grand gagnant.

 

Un polar à l'ombre, explique Jean-Baptiste Ducournau, puisque « lucifuge » qualifie les animaux qui ne vivent que dans l'obscurité : « J'ai beaucoup exploré les catacombes quand j'étais jeune », explique l'auteur, « c'est un endroit impressionnant, que je connais bien ». Son personnage de commissaire, atypique, est un passionné de pêche, comme l'auteur : « C'est un pêcheur de sandre, un poisson carnassier qui tue pour le plaisir et vit dans l'obscurité », détaille-t-il.

 

Un manuscrit terminé il y a un peu plus d'un an, et désormais dans la lumière avant une suite déjà bien entamée. Ce consultant pour des groupes bancaires ou d'assurances écrit « plutôt dans les transports, et le week-end », sans que l'inspiration ne soit un problème pour lui.

 

Évidemment, le concours de Chemin Vert Éditions fut une bonne occasion de proposer un manuscrit refusé, même si remarqué, par des maisons d'édition. Toutefois, Nos lecteurs ont du talent ne se fait pas sans les éditeurs, « ce qui génère une sorte d'autocensure chez les participants, qui n'envoient pas n'importe quel texte. Ce n'est pas de l'autoédition », nous précise-t-on chez Place des Éditeurs. « Et, pour l'éditeur, cela aide aussi à se former en permanence, à prendre le pouls des lecteurs. » 

 

Sur les deux concours, Chemin Vert Éditions a reçu environ 500 manuscrits, et mobilisés près de 3600 lecteurs. Le lauréat a reçu quelques conseils éditoriaux sur son texte initial, mais le gros du travail est à venir, jusqu'à la publication des 11 textes en novembre prochain. 2 d'entre eux, Et dans 150 ans..., de Pier McGuill et La troisième piste, de Philippe Guillermic, seront retravaillés par les étudiants du master 2 édition de la Sorbonne, coachés par des éditeurs Chemin Vert.

 

En attendant, le texte de Jean-Baptiste Ducournau est disponible gratuitement sur Fnac et Kobo.