Pour bosser chez Amazon Italie, il faut comprendre la politique et les institutions

Nicolas Gary - 13.07.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques


Début juin, les chaises devenaient musicales, au son d’une tarentelle, en Italie. Amazon Italia avait licencié son numéro 1, Martin Angioni. Suite à un passage télévisé, ce dernier avait gentiment joint le geste à la parole, en évoquant la Commission européenne. Et assurer de tout le bien qu’il en pensait. Vaffanculo, en substance... Sauf qu’il faut bien remplacer l’impétrant.

 

Skyline

elevenItaly, CC BY SA 2.0

 

 

Voilà 10 jours, le siège amazonien de Milan a diffusé une annonce, faisant état d’un recrutement en cours. D’ici quelques jours, le 20e anniversaire d’Amazon sera célébré, et il est vrai qu’il manque, en Italie, d’une personne responsable. 

 

Le nouveau gestionnaire du poste, outre qu’il devra parler un anglais impeccable pour comprendre l’annonce, a des compétences essentielles à réunir. 

 

  • Définir et superviser une stratégie de relations gouvernementales pro-active, notamment en aidant à prioriser les questions de politiques publiques, pour soutenir Amazon en Italie
  • Établir, et maintenir le dialogue avec des acteurs politiques italiens, à tous les niveaux, à la fois local et national
  • Établir et maintenir des relations de haut niveau avec un large éventail d’autres parties prenantes, qui ont un impact sur les activités d’Amazon et les attentes des clients
  • Identifier, anticiper et conseiller sur les développements politiques et législatifs, les risques et les opportunités en Italie.
  • Travailler en étroite collaboration avec les équipes des politiques publics.

 

Etc.

 

C’est probablement parce qu’Amazon a récemment embauché l’ancienne secrétaire et responsable de la presse à la Maison Blanche, Jay Carney, que le gorille de 500 kg se déploie plus encore sur les questions politiques. Parce que, outre ces capacités de fin stratège, façon Machiavel, le candidat qui sera retenu a vraiment intérêt à disposer d’atouts politiques majeurs, et présenter un carnet d’adresses plus que solide sur ces questions. 

 

(via Il Libraio)